OM : « Le tweet est effacé, je m'excuse »

Si tous les feux sont au vert sur le plan sportif avec une belle 2eme place en Ligue 1, l'OM traverse une période très délicate en coulisses. Ce mercredi, l'entraîneur André Villas-Boas a exprimé toute son incompréhension quant à l'arrivée d'un spécialiste de la vente de joueurs en Premier League (Paulo Aldridge), demandant des explications à son président Jacques-Henri Eyraud, et laissant poindre la possibilité de quitter le club en fin de saison. Le dirigeant, de son côté, a été la cible des messages de supporters marseillais, allant de la critique acerbe à la menace. Jacques-Henri Eyraud a ainsi porté plainte après avoir reçu des menaces de mort d'un individu sur Twitter, selon L'Equipe et La Provence.

L'auteur du tweet présente ses excuses


L'auteur de ce tweet a depuis supprimé son post et tenté de faire son mea-culpa. « Je reconnais que ça peut être perçu comme un tweet débile à recherche de buzz. Et je l'assume. Le tweet est effacé, et mes excuses sont naturellement présentées à la personne concernée si elle a prit (sic) ma colère au 1er degré », a-t-il écrit. « Jamais de la vie je n'irais (sic) faire quoi que ce soit à la personne concernée, @jheyraud. Ma colère continuera seulement de s'exprimer par un boycott du stade Vélodrome et des produits de l'OM, que j'effectue depuis 03/18. Rien d'autre. J'espère que l'OM ira en LDC et qu'AVB restera ».