L'OL perd encore des plumes face aux Aiglons

Reuters

Invaincu depuis sept journées en Ligue 1 – et même crédité d’une série de trois victoires consécutives - l’OL est tombé de haut ce dimanche sur la pelouse de Nice. Alors que le Losc venait de reprendre six points d’avance pour conforter sa deuxième place au classement, Lyon, troisième, n’a pas su enchaîner à l’Allianz Riviera, battu sur la plus petite des marges (1-0) à l’issue d’une rencontre similaire au match aller joué entre les deux équipes à la fin du mois d’août.

A l’époque, Saint-Maximin avait offert les trois points à sa formation mais le grand bonhomme de la partie n’avait été autre que Benitez, le portier azuréen. Un dernier rempart qui ce soir encore s’est révélé d’une solidité à toute épreuve. Les Fekir, Traoré et Depay notamment ont beaucoup tenté, sans jamais parvenir à prendre à revers le gardien argentin, lequel a eu suffisamment de baraka du reste pour voir la tête de Dembélé, déviée par Hérelle, s’écraser sur le montant gauche de sa cage peu avant l’heure de jeu (57e).

"Le copier-coller du match aller"

Bien sûr, les Gones ont trouvé deux fois la faille, par Traoré et Fekir en première période, mais ces deux réalisations ont été logiquement invalidées pour des hors-jeux manifestes. Aussi, à force de louper le coche, les visiteurs se sont-ils exposés à une mauvaise surprise. En l’occurrence une faute grossière de Ndombele sur Ganago dans la surface. Pour un penalty transformé par Walter (1-0, 69e). Une réalisation suffisante pour permettre aux Niçois de se hisser au septième rang, à hauteur de Montpellier (4e), Marseille (5e) et Saint-Etienne (6e), et à six longueurs de la troisième marche du podium occupée par l’OL.

"C’est le copier-coller du match aller. Pourtant, on a été mis en garde. On a eu beaucoup d’opportunités mais on ne les a pas mises au fond, déplorait après coup sur Canal+ Lopes, le portier rhodanien. C’est dommage parce qu’on fait un bon match dans l’ensemble, mais on a manqué d’agressivité et de réalisme devant. On fait le match qu’il faut mais en face on tombe aussi sur un gardien qui a fait d’excellents arrêts… Maintenant, il va falloir gagner vendredi contre Guingamp. La course est bien lancée et il faut répondre présent. Forcément, on ressort de ce match frustré."