Le Graët trouve certaines banderoles "marrantes"

Icon Sport

Noel Le Graët, le président de la Fédération française de football, s’est exprimé au sujet des nombreuses banderoles à caractère discriminatoire présentes dans les stades français ces dernières semaines.

"On peut être choqué de tout. Lesquelles devraient me choquer ? Il y en a certaines que je trouve marrantes. Le premier point, c’est que les banderoles ne devraient pas pouvoir rentrer dans les stades. De là à en faire autant d’histoires, ma réponse est non. Le football sert d’alibi et cela m’agace. C’est pourtant le seul sport qui réunit toutes les classes sociales culturelles, les origines de gamins et d’adultes, qui contribuent le plus à l’éducation, au civisme et à l’ouverture sur le monde. Des supporters dérapent, on ne peut pas le nier. Mais accuser le foot de tous les maux, ça ne va pas, non ?", a-t-il confié à Ouest-France.

Pour la première fois en France, lors de la rencontre de Ligue 2 entre Nancy et Le Mans le 16 août dernier, un match avait été interrompu pour des insultes homophobes (envers la LFP). Une situation qui s'est depuis reproduite en Ligue 1, à l'occasion de Brest-Reims, Nice-Marseille ou encore Metz-PSG.