Henry, c’est (déjà) fini !

Reuters

Trois mois et puis s’en va. La première expérience de Thierry Henry en tant qu’entraîneur n’aura pas duré bien longtemps. Nommé sur le banc de Monaco le 13 octobre dernier, à la place de Leonardo Jardim, le technicien français (41 ans) a été officiellement suspendu de ses fonctions jeudi, "en attente d’une décision définitive". C’est son adjoint Franck Passi, intégré à son staff le 20 décembre, qui "assurera l’entraînement du groupe professionnel ce vendredi", précise le club dans un communiqué.

Le timing de cette annonce peut surprendre, dans la mesure où l’ASM disputera un match crucial dans la lutte pour le maintien à Dijon, samedi soir lors de la 22e journée de Ligue 1. Avant cette rencontre, deux points séparent les deux équipes au classement. Les Monégasques, avant-derniers, ne l’abordent donc pas dans les meilleures conditions. Si "Titi" ne paraissait pas trop fragilisé jusque-là, l’élimination subie à Louis-II contre Metz (1-3), mercredi en Coupe de France, a semble-t-il précipité sa chute.

Malgré son maigre bilan (4 victoires, 5 nuls, 11 défaites toutes compétitions confondues), le champion du monde 1998 était apparu combatif dans l’après-midi, en conférence de presse. Il avait notamment annoncé la mise à l’écart de certains joueurs. "Il faut mettre des mecs qui ont envie de sauver le club et ne pas penser à leur avenir. Donc on a fait le tri, avait-il lâché, balayant les rumeurs évoquant son éventuel limogeage. Le plus important, c’est de sauver le club. Mon avenir, ce n’est pas un problème."

Jardim pour le remplacer ?

"Quand je suis arrivé, le club était dans un état... J’ai essayé de mettre beaucoup de choses sur pied que vous n’avez pas vues, avait-il également expliqué. Il y a pas mal de choses que j’ai relevées que vous ne voyez pas, pas mal de choses que j’ai changées dans le vestiaire que vous ne voyez pas et qui sont en train de porter leurs fruits." Et de rappeler qu’il avait mené l’ASM au succès, à Caen et à Amiens: "Si on ne l’avait pas fait, on aurait 12 points de retard à l’heure actuelle… Donc voilà."

Des mots qui, quelques heures plus tard, sonnent donc comme des adieux pour Thierry Henry. Les dirigeants monégasques ont-ils été heurtés par les derniers choix forts effectués par l’ancien attaquant avant ce déplacement vital en Bourgogne ? Ils le diront sans doute, peut-être à l’heure de dévoiler l’identité de son successeur. Qui, selon les informations de Canal+, pourrait être… Leonardo Jardim. Ce serait une sensation de plus sur le Rocher, au cœur d’une saison qui prendrait alors une drôle de tournure.