Dijon se surpasse et domine le LOSC / Ligue 1 (J20)

Le debrief


17e au classement, Dijon ne partait pas favori ce dimanche de son empoignade contre le LOSC (4e). Et il l’était encore au moins après 20 minutes de jeu lorsque son défenseur Hamza Mendyl s’est vu indiquer le chemin des vestiaires pour un geste trop violent. Mais, solidaires et surtout conquérants dans le jeu, les hommes de Stéphane Jobard sont parvenus à déjouer les pronostics. Conjuguée à la terne sortie des Dogues, toujours aussi décevants et peu incisifs à l’extérieur, cette belle copie des locaux ne pouvait que déboucher sur un résultat positif. Et c’est ce qui s’est produit, avec un public de Gaston-Gérard totalement conquis et même subjugué devant autant de générosité et du mordant de la part de ses joueurs.

Le LOSC a bien eu des occasions dans cette rencontre, mais elles étaient trop mornes ou pas assez convaincantes pour finir au fond. Si l’on excepte un arrêt devant Xeka (37eme) et une autre contre Jonathan Bamba (86eme), Alfred Mendy n’a d’ailleurs eu aucun sauvetage majeur à effectuer. Il a passé une soirée tranquille, et on ne peut pas en dire autant de Mike Maignan. Souvent abandonné par sa défense, le gardien international a eu du travail, notamment dès l’entame du match avec une intervention effectuée sur une tentative de Chouiar (2eme).

Au vu du rapport de forces, et qui n’est guère illustré dans le taux de possession enregistré par les deux équipes (63% pour Lille), la victoire des Dijonnais est amplement méritée. Bruno Ecuele Manga et ses coéquipiers ont fait montre de beaucoup d’abnégation et d’envie, comme ils sont capables d’en montrer lors des rendez-vous importants. Le PSG pourra en témoigner. S’il conserve ces vertus-là, le DFCO ne devrait pas attendre les barrages pour se maintenir cette année. Pour Lille, le constat est le même depuis plusieurs mois. La bande à Galtier reste trop irrégulière pour espérer terminer aussi haut que lors de la campagne écoulée.
L’instant T :
Tandis que Lille, dos au mur, cherche à se relancer et profiter de son avantage numérique, le jeune Boubakary Soumaré commet une erreur évitable en stoppant irrégulièrement Romain Amalfitano qui filait vers son but. Ayant déjà été averti plus tôt dans la rencontre, il est logiquement expulsé par l’arbitre. Un coup dur dont le LOSC s’en serait bien passé vu les difficultés qu’il avait à imposer sa loi en milieu.
 

Les buts


47eme minute (1-0)
But de Julio Tavares ! Sur une longue touche de Ngouyamsa, Baldé parvient à dévier le ballon subtilement de la poitrine et en pleine course pour son avant-centre. Ce dernier ne se pose de question et fusille Maignan d'un tir imparable. Il s'agit de sa 30eme réalisation en Ligue 1.

Les tops et les flops

 
Julio TAVARES (7)

Cela faisait neuf matchs et trois mois et demi qu'il n'avait pas trouvé la faille en Ligue 1. Le capitaine dijonnais s'est réveillé au bon moment. C'est lui qui a délivré les siens avec cette frappe victorieuse en début de seconde période. Une réalisation venue récompenser sa très belle activité tout au long de la partie. A la 81eme, il aurait même pu s'offrir un doublé.
Romain AMALFITANO (7)

Il fait partie des joueurs les plus expérimentés du DFCO et cela s'est vu. L'ancien joueur de Newcastle s'est montré très actif dans l'entrejeu, jouant avec précision et en conservant bien le ballon quand son équipe était en infériorité numérique. Il est aussi à l'origine de l'expulsion de Soumaré.
Jonathan IKONÉ (3)

L'international français a été très discret durant cette partie. Galtier attendait de lui qu'il fasse parler sa qualité technique, qu'il provoque et qu'il offre des solutions à ses partenaires mais il n'a guère été à son aise. À peine pourra-t-on relever une frappe trop molle de sa part (41eme). Ce n'était guère une surprise de le voir céder sa place avant la fin.

La feuille de match

 

DIJON - LILLE : 1-0


Stade Gaston-Gérard, Dijon (20 000 spectateurs)
Temps partiellement couvert – Pelouse en bon état
Arbitre : F. Schneider (6)

But : Tavares (47eme)

Avertissements : Chouiar (38eme), Ngouyamsa (72eme); Soumaré (41eme), Xeka (49eme), Bradaric (71eme).

Expulsion : Mendyl (21eme); Soumaré (67eme).

Dijon
Dijon
Gomis (7) – Mendyl (3), Lautoa (6), Ecuele Manga (6), Chafik (7) - Chouiar (6) puis Marie (89eme), Ndong (cap) (6), Amalfitano (7) - Maviddi (non noté) puis Ngouyamsa (36eme, 6), Tavares (cap) (7), Balde (6) puis Cadiz (65eme).

N'ont pas participé : Runnarsson (g), Balmont, Sammaritano, Soumaré.
Entraîneur : S. Jobard.

Lille
Lille
Maignan (6) – Bradaric (4) puis Bamba (79eme), Gabriel (5), Soumaoro (cap) (5), Pied (4) - Soumaré (3), Xeka (4) puis Rémy (61eme) - Luiz Araujo (5), Ikoné (3) puis André (84eme), Renato Sanches (4) - Osimhen (4).

N'ont pas participé : Leonardo (g), Djalo, Fonté, Mandava.
Entraîneur : C. Galtier.