Diabaté, un héros du mercato plus fort que Ronaldo

Ces derniers mois, Cheick Diabaté (31 ans), qui empilait les buts en Iran sous les couleurs de l'Esteghlal Téhéran, a découvert son cinquième championnat professionnel, après la France, la Turquie, l’Italie et les Emirats Arabes Unis. Une carrière à rebondissements, pour celui qui a rejoint le centre des Girondins des Bordeaux à l’âge de 18 ans, en 2006, mais non sans coups d’éclat. Comme cette exceptionnelle demi-saison messine, en 2016-2017, qui en a fait l’un des joueurs les plus rentables de l’histoire du mercato hivernal.

Prêté par Osmanlispor en janvier 2017, le grand attaquant malien (1,94m) est alors décrit comme un joueur "atypique" par le club grenat, qui pointe à la 19eme et avant-dernière place du classement lorsqu’il arrive en Moselle. Et l’ancien Bordelais ne va pas tarder à endosser le costume du sauveur. Auteur d’un doublé dès son premier match contre Montpellier, il finira la saison avec un bilan de 8 buts en 14 rencontres, participant activement au maintien dans l’élite du FC Metz, qui finit 14eme. Mais le club lorrain ne parviendra pas à le conserver, et il sera de nouveau prêté, cette fois en Italie, et toujours dans un club en difficulté : Benevento.

Et là-aussi, Diabaté va faire très fort. Egalement débarqué en janvier, il a n’a pu sauver le petit club de Campanie de la relégation pour ce qui reste encore l’unique saison de son histoire en Serie A. Mais il aura empilé les buts, signant 8 réalisations en 11 rencontres. Un bilan tout simplement unique lors de la dernière décennie. Comme l’a rappelé Opta, aucun autre joueur de l’élite italienne n’a pu faire mieux entre 2010 et 2019. Cheick Diabaté devance ainsi, excusez du peu, Edinson Cavani, Romelu Lukaku, Cristiano Ronaldo ou encore Zlatan Ibrahimovic. Pas si mal comme compagnie, non ?