Ligue Butagaz Energie (J23) : Besançon ne lâche pas Paris 92, Toulon renoue avec la victoire

Panoramic
Si Metz et Brest semblent hors d’atteinte, la lutte pour la troisième place s’annonce intense jusqu’au bout. A trois journées de la fin de la saison, Paris 92 et Besançon restent séparés pas trois points. En déplacement à Chambray, les Franciliennes ont eu le dernier mot. Si Jovana Stoiljkovic (7 buts sur 9 tirs) et les joueuses de Touraine ont démarré fort, Paris 92 a répondu du tac-au-tac pour prendre quatre buts d’avance à deux minutes de la pause. C’était sans compter sur Alexandra Lacrabère (3 buts sur 5 tirs), qui a ramené Chambray à deux longueurs. Toutefois, Déborah Lassource (7 buts sur 9 tirs) et Paris 92 n’ont pas laissé leurs adversaires croire à une victoire. Les Franciliennes s’imposent de deux longueurs (25-27) et consolident leur place sur le podium.

Besançon n’abdique pas


Mais, dans le même temps, Besançon n’a pas commis d’erreur à l’occasion de son match à Celles-sur-Belle. Une rencontre qui a d’abord été un bras-de-fer entre les deux formations. Mais, au quart d’heure de jeu, les coéquipières de Clarisse Mairot (6 buts sur 6 tirs) ont haussé le ton avec un 5-1 pour creuser le premier écart significatif. L’ESBF a atteint la mi-temps avec cinq longueurs d’avance. Durant la deuxième mi-temps, les coéquipières de Lesly Briemant (7 buts sur 9 tirs) se sont battues pour rester au contact mais sans jamais revenir à moins de trois buts. Une dernière réalisation de Juliette Faure (2 buts sur 4 tirs) a conforté la victoire de Besançon (23-28), qui reste à cinq points de Paris 92.

Toulon repart de l’avant


Après six défaites consécutives en Ligue Butagaz Energie et un forfait en Coupe de France, Toulon a mis fin à deux mois sans victoire. Face à Mérignac, qui souffle le chaud et le froid, les Varoises ont retrouvé le sourire. Une rencontre qui a longtemps été indécise mais, dans les trois dernières minutes du premier acte, les Girondines ont tapé du poing sur la table. Grâce à Nele Antonissen (7 buts sur 10 tirs), Mérignac a viré en tête à la pause de trois buts. Un avantage qui n’a tenu que dix minutes dans le deuxième acte, Maria Berger Wierzba (8 buts sur 8 tirs) tirant Toulon d’un mauvais pas. Les deux équipes se sont alors rendu coup pour coup mais c’est Toulon qui a eu le dernier mot d’une longueur (24-23) pour revenir à une longueur de Mérignac.

HANDBALL - LIGUE BUTAGAZ ENERGIE / 23EME JOURNEE
Mercredi 30 mars 2022
Bourg-de-Péage - Nice : 28-25

Vendredi 29 avril 2022
Celles-sur-Belle - Besançon : 23-28
Chambray - Paris 92 : 25-27
Toulon - Mérignac : 24-23

Samedi 30 avril 2022
20h00 : Fleury - Nantes
20h30 : Plan-de-Cuques - Dijon

>