Real Madrid : Eduardo Camavinga déjà à l'heure espagnole

Reuters

1 but en 24 minutes pour son premier match de Liga, 1 passe décisive en 10 minutes pour sa première rencontre de Ligue des Champions : sous le maillot madrilène, Eduardo Camavinga brûle les étapes. A l'image de son début de carrière professionnel, le très jeune milieu de terrain (18 ans) aime aller vite. Une ascension ultra-rapide et (sur)médiatisée, freinée la saison dernière au Stade Rennais, qui semble repartir de plus bel désormais en Espagne.

Le premier but de Camavinga avec le Real Madrid

La vie d'un footballeur est souvent affaire de timing et pour le moment, celui d'Eduardo Camavinga à la Maison Blanche est parfait. Dans un club merengue à la recherche de sang neuf et de nouveaux visages, l'ancien Rennais arrive dans une équipe très expérimentée. Luka Modric (36 ans) et Toni Kroos (31 ans) n'étant pas éternels, la formation madrilène a misé sur Camavinga en fin de Mercato pour devenir le futur taulier de son entrejeu. A bonne école pour apprendre les meilleurs ficelles du métier, l'international français (4 sélections), parmi les oubliés du dernier rassemblement des Bleus, a toutes les cartes en main pour devenir un incontournable de l'une des plus grandes équipes du vieux-continent.

Jamais deux sans trois à Valence ?

Si on dit le Real Madrid en déclin, le club de la capitale espagnole n'en reste pas moins l'une des places fortes du football européen. Sa santé financière, bien moins préoccupante que celle de son rival barcelonais, lui laisse encore une marge de manœuvre sur le marché des transferts et sportivement, le club dirigé par Florentino Perez est appelé à jouer les premiers rôles tant en Liga, où il occupe le fauteuil de leader après quatre journée, qu'en Coupe d'Europe, où il a battu l'Inter Milan mercredi à Guiseppe-Meazza (0-1).

Un environnement idéal pour l'épanouissement d'Eduardo Camavinga ? Seul l'avenir le dira mais en attendant de devenir un homme de base de Carlo Ancelotti, le jeune espoir merengue, très apprécié par le coach italien, est bien placé pour devenir une rotation importante au milieu de terrain, au même titre que l'Uruguayen Federico Valverde. Buteur puis passeur, Eduardo Camavinga fera-t-il la passe de trois dès dimanche sur la pelouse de Valence (21h - beIN SPORTS 2) ?

Carlo Ancelotti : "Camavinga a beaucoup de talent"


>