Mercato : Umtiti raconte pourquoi il a snobé Lyon

Des faux-départs, le FC Barcelone en a connu lors de l'été, Messi a failli partir, mais est finalement resté, et le scénario a été plus ou moins le même pour Samuel Umtiti, qui s'est livré au micro du Canal Football Club ce dimanche. "Tout était possible durant le mercato. Lyon, c’est mon club et ma ville. C’est lui qui m’ont offert la possibilité d’être vu. Il y a eu des discussions, mais c’était rapide, mais rien de concret. Il fallait que je sois apte pour parler avec un club. Je vais être honnête : Barcelone c’est Barcelone. Je ne veux pas partir de Barcelone et encore moins comme ça", révèle ainsi l'ancien défenseur de l'OL, qui a également été sondé sur sa blessure et son état physique actuel.


"Les deux dernières années ont été les plus compliquées de ma carrière. Des fois, j’en avais vraiment marre. Je rechutais à chaque fois, et avec des blessures différentes car j’essayais de compenser. Ce n’était pas un problème de genou, c’est que j’ai eu un déséquilibre total. Il fallait que je recommence à zéro. J’ai arrêté de manger de la viande, du poisson et du lait. Je me sens mieux, je dors mieux. Je ne me suis jamais senti aussi bien physiquement. Mon corps aussi a changé. J’ai perdu 3 kilos. Je me suis affiné. Et je n’ai jamais autant travaillé. Et j’en suis heureux", a-t-il rassuré.


"On essaie de nous tuer"


En concurrence avec son compatriote Clément Lenglet en club comme sélection, Umtiti affirme qu'il n'y a pas de jalousies ou de mauvaises ondes chez le duo tricolore. "Il occupe ma position, à Barcelone ou en Equipe de France. Ça ne me dérange pas du tout. Au contraire, je l’encourage et il y a une très bonne entente entre nous. On pourrait jouer ensemble. Mais, je pense qu’il le sait : quand je reviendrai, je ferai tout pour regagner ma place et pour jouer. Mais il n’y a pas de jalousie entre nous". Umtiti a aussi parlé de la solidarité au sein de la colonie française du Barça : "Avec Antoine et Ousmane, on est souvent ensemble. On a tous vécu des moments compliqués. Tout le monde nous met des couteaux dans le dos et veut nous tuer. Mais, entre-nous, on essaye de rigoler. Y a que ça pour nous redonner le sourire". Enfin Umtiti a été convié à évoquer le feuilleton Messi, qui a tenu en haleine les fans de football pendant plusieurs semaines lors de l'été. "Ça a été un été mouvementé. Pour moi et le club. Ça m’a fait bizarre de lire ça. Léo voulait partir. Il a ses raisons. Mais imaginer le Barça sans Messi, ce n’est pas possible".