Liga : Ces jeunes Barcelonais qui vont être propulsés sur le devant de la scène

Panoramic

L'image était saisissante et ô combien révélatrice de l'environnement au FC Barcelone. À la fin du premier match du club en Ligue des Champions contre le Bayern Munich (0-3), l'entraîneur batave Ronald Koeman effectuait plusieurs changements pour tenter de réaliser un électrochoc et ainsi, éviter une nouvelle fessée contre un grand d'Europe en C1. C'est ainsi qu'on a vu Gavi, Alejandro Baldé, Yusuf Demir et Oscar Mingueza, fouler la pelouse du Camp Nou face à des Bavarois largement supérieurs. Si on enlève le dernier cité, déjà « habitué » aux joutes de la Liga l'an dernier, les trois autres ont fait leur entrée dans le grand bain. Si l'intention peut paraître louable, faire jouer ces jeunes en Ligue des Champions, contre le grand Bayern Munich, dominateur au possible sur le terrain et au tableau d'affichage, était loin d'être un cadeau.

d

Alors que les Allemands se baladaient, distribuaient le ballon entre eux, faisaient preuve d'une pression sans faille, Demir, Baldé, Gavi et consorts tentaient timidement de reprendre le dessus par moments, optant pour des passes courtes, rassurantes mais sans folie extrême. Pour leur première, on en demandait pas davantage mais c'est ainsi que le FC Barcelone répond quand le Bayern fait rentrer Coman, Gnabry, Sabitzer, Lucas Hernandez et Stanisic. Résultat, le club catalan finissait la rencontre avec 7 joueurs de moins de 22 ans. L'argument de l'expérience ayant son importance en Ligue des Champions notamment, ce constat est très révélateur de la politique sportive du club cette saison.

Une politique sportive décevante mais avantageuse pour les jeunes


Ce n'est un secret pour personne, le FC Barcelone est en proie à de graves problèmes financiers. Mais la politique sportive du club a depuis plusieurs années, pris une certaine direction dont on observe aujourd'hui, la destination finale. La formation catalane a vu d'année en année son effectif régresser sans sourciller. Après le départ de Lionel Messi qui a été un cataclysme pour les Blaugrana, le FCB a « officialisé » ses lourds soucis d'argent qui l'ont forcé à être (très) prudent sur le marché des transferts et a revoir ses ambitions à la baisse. Conséquence, Ronald Koeman a dû se tourner vers les jeunes du club, forcément « ravis » de cette opportunité. Ainsi, en dehors d'Oscar Mingueza (22 ans), de Pedri (18 ans) et de Riqui Puig (22 ans), Gavi (17 ans), Alejandro Baldé (17 ans), Yusuf Demir (18 ans), Alex Collado (21 ans), Nico Gonzalez (19 ans), Ilias Akhomach (16 ans), Angel Alarcon (16 ans) seront appelés à grossir les rangs barcelonais.

d

L'autre pépite Ansu Fati, qui a d'ailleurs récupéré le numéro 10 de Lionel Messi, s'est remis de sa blessure au ménisque et devrait bientôt pouvoir participer aux séances d'entraînement collectives. Si ces jeunes confirment le potentiel placé en eux, le FC Barcelone pourrait de nouveau apparaître comme un vrai centre de formation capable de dégoter des talents comme Xavi, Iniesta, Carles Puyol, Jordi Alba ou Sergio Busquets à l'époque. En attendant, le FCB est rentré dans le rang en championnat et se montre incapable d'aller plus loin que les poules en Ligue des Champions. Se reposer des jeunes talents à l'envie incommensurable est une chose, jouer une partition sur une double confrontation en C1 en est une autre. Le temps confirmera ou non, la seule et unique stratégie du président Joan Laporta.


>