L'Atlético ne lâchera rien, Séville non plus

Atlético (70 points)


Diego Simeone avait prévenu : résister, c'est ce qu'il préfère. L'Atlético est inévitablement le seul gagnant assuré de cette 31eme journée (la 30eme, officiellement). Son carton 5-0, même face à la lanterne rouge Eibar, n'était pas garanti d'avance, tant les Colchoneros peinaient ces derniers temps - un point lors des deux derniers matchs, notamment. Le doublé d'Angel Correa en fin de première période a tout changé, et Marcos Llorente a également signé son retour d'un autre doublé. Le choc face au Barça (35eme journée) est toujours aussi attendu.

Real Madrid (67 points)


Un deuxième 0-0 d'affilée pour la bande à "Zizou", mais celui-ci avait beaucoup moins de saveur que celui de mercredi à Liverpool en Ligue des Champions... Largement remaniés, les Madrilènes ont peiné à tenir le nul lors de leur court déplacement à Getafe. Karim Benzema n'est sorti que tard du banc, où Toni Kroos est même resté. La liste d'absents demeure longue comme le bras : Sergio Ramos, Raphaël Varane, Ferland Mendy, Eden Hazard, Lucas Vazquez, Federico Valverde (blessés), Casemiro et Nacho (suspendus). Zinedine Zidane a même dû aligner Chust en défense centrale.


Barça (65 points, -1 match)


Si l'Atlético a déjà fait le boulot, le FC Barcelone pourrait néanmoins profiter de cette journée pour repasser devant le Real, qui venait de le battre lors du Clasico (2-1). Auréolés de leur carton en finale de Coupe face à Bilbao (4-0), les Blaugrana mettront à jour leur calendrier la semaine prochaine. Deux autres matchs auront déjà eu lieu, et si le retour de la dynamique collective se confirme pour les Barcelonais, ceux-ci ont leur destin entre leurs pieds. Avec la perspective du fameux Barça - Atlético, ils seront tout simplement champions s'ils ne lâchent plus aucun point.

Séville (64 points)


On n'imaginait pas forcément les réintégrer au tableau, mais les Sévillans le font tout seuls, comme des grands. Après ces deux défaites successives contre le Barça (0-2) et surtout chez l'avant-dernier Elche (2-1), fin février et début mars, qui semblaient rédhibitoires, les joueurs de Julen Lopetegui restent sur cinq victoires et un nul. Dans cette série, on note un succès de prestige face à l'Atlético (1-0) il y a deux semaines. Il y aura un Séville - Real Madrid, également dans trois semaines lors de cette 35eme journée qui s'annonce grandiose.


>