La Liga : Mais que devient Gonalons ?

On aurait tendance à l'oublier mais Maxime Gonalons commence à faire son trou en Andalousie. S’il joue samedi soir face au Valladolid d’Hatem Ben Arfa, autre ancien Lyonnais, Maxime Gonalons, titularisé à 13 reprises depuis son arrivée à Grenade l’été dernier, égalera son nombre total d’apparitions en championnat sur une saison (16) depuis son départ de Lyon en 2017. Car que ce soit à l’AS Roma, à qui il appartient toujours, ou à Séville la saison dernière, l’international tricolore (8 sélections entre 2011 et 2015) a peu eu l’occasion de se montrer, et sa première expérience en Espagne, déjà en Andalousie, a surtout été marquée par une grosse blessure.

"J’ai presque été obligé de m’arrêter un an. J’ai enchaîné fracture du péroné, fracture de la cheville et rupture du tendon de l’adducteur... la totale. Il a fallu que je me relève de ça, et mentalement, ça n’a pas été évident", confiait-il à So Foot à l’automne. Prêté par le club de la Louve à Grenade, avec une option d’achat automatique en cas de maintien et s’il dispute plus de 25 matchs d’au moins 45 minutes, le milieu de terrain de 30 ans, qui a également pris part à 5 rencontres de Coupe du Roi (4 titularisations), n’est plus très loin de cet objectif.
"Je crois fort en cette aventure"

Grenade, un promu bien classé

Son entraîneur, Diego Martinez, fait beaucoup tourner dans l’entrejeu, mais le natif de Vénissieux, auteur, de la tête, de son premier but sous ses nouvelles couleurs contre Badalone le 22 janvier, s’y est donc fait une place, lui qui a été préservé samedi dernier face à l’Atlético de Madrid en prévision de la demi-finale aller de Coupe du Roi à Bilbao quatre jours plus tard, perdue sur le même score par Grenade (1-0). Une ville, et une région, où il se plaît, même "s’il y a la Sierra Nevada pas loin, donc il fait un petit peu plus frais qu’à Séville. Mais on ne va se plaindre non plus", déclarait-il encore en octobre.

Les Andalous, promus cette saison, occupaient alors, à la surprise générale, la place de leader de Liga pour la première fois depuis 46 ans, après avoir notamment battu le FC Barcelone (2-0), pour les débuts de Gonalons. Depuis, son club, actuel 10ème du classement, est rentré dans le rang, et veut surtout assurer son maintien le plus vite possible. Un maintien, associé à 8 titularisations supplémentaires, qui ferait donc le bonheur du Gone. "Je crois fort en cette aventure", lâche-t-il.