A Séville, Bono enchaîne les tubes

Reuters

Grâce à la deuxième meilleure défense de la Liga, le FC Séville est en embuscade dans la course à la Ligue des Champions. Pour y parvenir, le club andalou a pu compter sur le surprenant Bono. Cette saison, le gardien a terminé cinq de ses 14 matchs de Liga sans encaisser le moindre but. Ce rendement lui a permis de prendre définitivement le dessus sur Tomas Vaclik pour s'imposer comme le numéro 1 dans l'effectif andalou. Il y a un an, c'était pourtant loin d'être gagné pour l'international marocain. Prêté avec option d'achat par Gérone durant l'été 2019, il avait longtemps dû se contenter des apparitions en Coupe du Roi et en Ligue Europa.

C'est finalement en faisant oublier l'absence de l'habituel titulaire quand il s'est blessé au genou que le joueur de 29 ans a obtenu la reconnaissance de ses pairs. Durant l'été, Yassine Bounou a joué un rôle crucial dans l'épopée continentale du FC Séville et s'est offert le premier titre de sa carrière. En C3, lors du quart de finale face à Wolverhampton, il a repoussé un pénalty de Raul Jimenez avant de réaliser des arrêts de grande classe dans le dernier carré face à Manchester United et en finale contre l'Inter Milan.

Bono a marqué l'histoire du derby sévillan


S'il a été l'homme du Final 8 de la Ligue Europa, le natif de Montreal a réussi à confirmer depuis le début de la saison. Grâce à la confiance de Julen Lopetegui, il s'est imposé comme l'homme de base de la défense de fer des Rojiblancos. Avec 82% d'arrêts toutes compétitions confondues, Bono est le gardien le plus efficace des cinq grands championnats. Avec de telles statistiques, il joue un rôle important dans l'excellent début de saison du FC Séville et s'est même offert le luxe d'entrer dans l'histoire de son club. En décembre, le Marocain est devenu le premier gardien sévillan a repoussé un pénalty dans le derby contre le Betis. Il y est parvenu en stoppant une tentative de Nabil Fekir qui a permis de préserver le point du match nul.

Cet exploit, comme ses autres actions d'éclat, lui ont permis de faire l'unanimité du côté du stade Ramon Sanchez Pizjuan. Cette régularité chez un prétendant aux places européennes permet de valider sa lente progression au sein du football ibérique. Le joueur formé au Wydad Casablanca est arrivé en Espagne avant ses 20 ans pour terminer sa formation à l'Atlético Madrid. Incapable de s'y imposer, Yassine Bounou a découvert le monde professionnel lors d'un prêt à Saragosse. Il s'est ensuite imposé du côté de Gérone entre 2016 et 2019. Malgré la relégation du club catalan, le gardien parvenait à s'illustrer. Aujourd'hui, il le prouve encore en devenant une référence à son poste au sein d'une formation qui joue les premiers rôles.


>