Mondiaux par équipes : Le Japon domine une nouvelle fois la France en finale

« Jamais deux sans trois », c’est ce que les membres de l’équipe de France ont dû se dire. A l’image des éditions 2018 et 2019 de l’épreuve par équipes mixtes, les Bleus se sont inclinés en finale face au Japon. Une journée qui avait pourtant parfaitement commencé par les Tricolores avec une victoire (4-0) face aux Pays-Bas grâce à Joan-Benjamin Gaba (-73kg), Gaëtane Deberdt (-57kg), Cyrille Maret (+90kg) et Léa Fontaine (+70kg). Au deuxième tour, les Bleus ont frôlé la catastrophe face à la Géorgie avec la victoire (4-3) obtenue au Golden Score par Francis Damier (-90kg) face à Avtandili Tchrikishvili, après les succès de Cédric Olivar (+90kg), Marie-Eve Gahié (-70kg) et Léa fontaine (+70kg). Un deuxième succès qui a ouvert les portes des demi-finales avec un duel face à l’Ouzbekistan.


Le Japon trop fort pour les Bleus


Une demi-finale durant laquelle la seule frayeur a été la défaite de Joan-Benjamin Gaba (-73kg) face Obidkhon Nomonov. Gaëtane Deberdt, Marie-Eve Gahié, Francis Damier et Léa Fontaine ont assuré une troisième finale consécutive pour l’équipe de France, encore une fois face au Japon. Exempté du premier tour, les tenants du titre ont ensuite étrillé l’Ukraine (4-0) pour rallier les demi-finales durant lesquelles la Russie n’a pas pesé bien lourd (4-0). Or, pour les Bleus, le résultat s’est avéré être le même. Joan-Benjamin Gaba s’est incliné aux pénalités face à Soichi Hachimoto avant que Marie-Eve Gahié ne soit mise ippon par Saki Niizoe. Francis Damier, pour sa part, a résisté tant qu’il a pu face à Kenta Nagsawa mais un waza-ari a suffi au bonheur du Japonais. N’ayant pas le droit à l’erreur, Léa Fontaine s’est démenée mais n’a pas su déséquilibrer son adversaire et a encaissé trois pénalités, qui ont offert au Japon un troisième titre en trois éditions de cette épreuve par équipes mixtes, organisée depuis 2017.

>