Championnats d’Europe : L'or pour Boukli, l'équipe de France remporte quatre médailles

Panoramic
Shirine Boukli à nouveau sur le toit de l’Europe ! Déjà sacrée en 2020 à Prague, la native d’Aramon a remporté son deuxième titre continental dans la catégorie des moins de 48kg à Sofia. Après un début de journée parfait, la Tricolore devait affronter Catarina Costa lors d’une finale tendue. Un combat qui a d’abord été interrompu au bout d’une minute, la Portugaise devant être soignée de la main gauche. Les trois premières minutes ont été marquées par deux pénalités de part et d’autre, signe d’un combat intense mais qui a peiné à se décanter. C’est finalement à 50 secondes du terme du temps réglementaire de cette finale que la donne a changé. Sur un sumi-gaeshi bien réalisé mais sans parvenir à faire tomber son adversaire sur le dos, Shirine Boukli a inscrit un waza-ari qui a mis une pression maximale sur Catarina Costa pour les ultimes secondes de leur duel. Des derniers instants parfaitement contrôlés par la Française qui redevient championne d’Europe alors que l’Israélienne Shira Rishony et l’Espagnole Julia Figueroa complètent le podium de la catégorie.


Buchard battue au bout du suspense


Amandine Buchard, de son côté, a tout donné lors de la finale des moins de 52kg mais n’a jamais pu déborder la Britannique Chelsie Giles. Un combat qui, durant les quatre minutes réglementaires, a vu les deux combattantes se liver mais sans que le score ne parvienne à bouger, la Française écopant au passage d’une pénalité avant de voir son adversaire être également sanctionnée dans les dernières secondes. Le titre européen s’est alors joué au « Golden Score » et ce n’est qu’après quasiment six minutes de temps additionnel qu’une décision a été faite. Face à une adversaire qui a pris souvent l’initiative, Amandine Buchard a peiné pour répondre. Alors que les deux adversaires ont reçu deux pénalités chacune, Chelsie Giles a su répliquer à l’attaque de la Française pour inscrire le waza-ari de la victoire dans une action confuse et rapide. Numéro 1 mondiale et tenante du titre, Amandine Buchard doit s’incliner au bout de dix minutes d’un combat intense. Le podium de la catégorie est complété par la Croate Ana Viktorija Puljiz et la Kosovare Distria Krasniqi, qui a précédé Shirine Boukli au palmarès des moins de 48kg.


Cysique s’incline dans une finale frustrante


Si l’équipe de France a lancé la journée avec le titre de Shirine Boukli, le dernier combat gardera le goût de la frustration pour Sarah-Léonie Cysique. La Tricolore, médaillée de bronze des moins de 57kg, n’a pas pu aller au bout de son rêve lors de la finale l’opposant à Timna Nelson Levy. L’Israélienne a très vite pris l’initiative mais Sarah-Léonie Cysique a tenté de répondre. Toutefois, son sasae n’a permis de déséquilibrer son adversaire. Cette dernière, après deux minutes de combat et au bout d’une longue séquence, a trouvé la faille et inscrit un waza-ari, mettant d’autant plus de pression sur la Tricolore. L’Israélienne a alors pu parfaitement jouer la montre dans cette fin de match, esquivant les attaques de Sarah-Léonie Cysique puis faisant preuve de non-combativité dans la dernière minute. La première pénalité est tombée à 40 secondes du gong alors que la deuxième, le dernier joker pour Timna Nelson Levy, est arrivé avec dix secondes encore au chronomètre. Alors que la Française s’est jetée à corps perdu pour espérer inverser la tendance, l’Israélienne a pu savourer son premier titre continental. La Belge Mina Libeer et la Géorgienne Eteri Liparteliani complètent le podium.


Revol revient bronzé chez les -60kg


L’équipe de France a également remporté une médaille de bronze lors de cette première journée des championnats d’Europe organisés à Sofia. Dans la catégorie des moins de 60kg, Cédric Revol a débloqué son palmarès international avec une victoire sur Lukhumi Chkhvimiani. Les deux combattants se sont neutralisés durant les quatre minutes du temps réglementaire, le Géorgien écopant en chemin d’une pénalité. Il a fallu quasiment deux minutes supplémentaires pour que Cédric Revol fasse la différence. A force d’insister, le Tricolore a déséquilibré son adversaire sur un o-uchi-gari, inscrivant au passage un waza-ari lui permettant d’aller chercher le bronze aux côtés du Belge Jorre Vestraeten quand l’Espagnol Francisco Garrigos a pris le meilleur sur le Bulgare Yanislav Gerchev pour le titre continental. Cette première journée des championnats d’Europe a également vu l’hymne ukrainien résonner dans l’Arena Armeec de Sofia avec la victoire de Bogdan Iadov face à l’Espagnol Alberto Gaitero Martin en finale de la catégorie des moins de 66kg. Un podium complété par l’Italien Elios Manzi et le Moldave Denis Vieru. Cette première journée a vu l’équipe de France démarrer fort, mais les Bleus devront confirmer.

>