Voile : Lecointre-Retournaz toujours en course pour la médaille, plus Bernaz



Camille Lecointre et Aloïse Retournaz peuvent toujours croire à la médaille en dériveur double féminin ! Les deux Françaises ont signé une journée en demi-teinte, remportant la régate n°5 (une place = un point dans les épreuves de voile olympique) avant de finir douzièmes de la course n°6, un résultat qui ne sera comptabilisé car c'est leur moins bon depuis le début de la compétition. A quatre courses de la fin, elles comptent 17 points et sont troisièmes, à sept points des Polonaises Skrzypulec-Ogar et trois des Britanniques Mills-McIntyre, et avec onze points d'avance sur les quatrièmes. En dériveur double masculin, Kevin Peponnet et Jérémie Mion ont également vécu une journée mi-figue mi-raisin, avec une douzième place dans la course n°5 avant de finir deuxièmes de la course n°6. A quatre régates de la fin, ils occupent la huitième place, à neuf points du podium. Tout reste donc possible.

Bolou finit onzième, Bernaz déçoit


Marie Bolou ne verra pas la "course aux médailles" ! La Bretonne de 28 ans a terminé onzième du classement général à l'issue des dix courses au programme en dériveur solitaire féminin. La journée de vendredi a encore été délicate pour la Française, jamais vraiment dans le coup depuis le début de la compétition, qui a fini septième de la course n°9 puis 33eme de la course n°10. Ce dernier résultat, son pire des dix régates, n'a pas été comptabilisé, mais avec 121 points, Bolou doit se contenter de la onzième finale alors que seul le Top 10 participe à la "medal race". En dériveur solitaire masculin, la journée ne s'est pas très bien passée non plus pour Jean-Baptiste Bernaz, qui a reculé à la neuvième place du classement après avoir terminé neuvième puis 22eme des deux dernières courses. Le Varois de 34 ans est qualifié pour la "medal race", mais il compte seize points de retard sur la troisième place occupée par le Croate Stipanovic. Même si les points sont doublés lors de la dernière course, il faudrait un miracle pour décrocher une médaille. Sauf forfait, l'Australien Matt Wearn est quant à lui assuré de décrocher l'or, avec ses 22 points d'avance sur le Norvégien Tomasgaard. Mauvaise journée également du côté du skiff masculin, avec la quinzième place occupée par Lucas Rual et Emile Amoros à trois courses de la fin. Le duo français a terminé 11eme, 15eme puis 11eme ce vendredi et compte 97 points, à 27 points de la dixième place. En skiff féminin, Lili Sebesi et Albane Dubois sont septièmes à trois courses de la fin, après avoir fini septièmes, quinzièmes puis quatorzièmes des trois régates du jour. Elles comptent 19 points de retard sur le podium provisoire.

>