TQO : Qualification assurée pour Aliev, pas pour Sonvico

Cinq ans après le titre de Tony Yoka chez les super-lourds (+91kg), Mourad Aliev va tenter de l’imiter. Le boxeur d’origine russe a, en effet, validé son billet pour Tokyo ce dimanche à l’occasion des quarts de finale du Tournoi de Qualification Olympique européen, disputé à Villebon-sur-Yvette. Vainqueur par KO ce samedi du Danois Morten Givskov, le boxeur de 25 ans a confirmé à l’occasion de son duel en quarts de finale face au Géorgien Giorgi Tchigladze. Profitant de son gabarit plus imposant, le Tricolore a largement pris le meilleur sur son adversaire et convaincu les juges de lui accorder la victoire. Une qualification pour les demi-finales qui, dans une catégorie pour laquelle quatre billets étaient à prendre, signifie le voyage pour le Japon le week-end prochain. « Comme il est petit et trapu, la tactique était de le tenir à distance, a confié Mourad Aliev au quotidien L’Equipe. Comme je savais que j'avais remporté les deux premiers rounds, j'ai eu un petit relâchement au troisième round, je me suis amusé. » Avant de se tourner vers les JO, le Lillois sera opposé à l’Azerbaïdjanais Mahammad Abdullayev ce lundi lors des demi-finales.

Sonvico ne verra pas Tokyo


Si l’équipe de France a pu se réjouir de la qualification de Mourad Aliev, le soufflé est retombé quand Emilie Sonvico a vu ses espoirs olympiques prendre fin. Alors qu’elle devait remporter deux matchs de repêchage afin de valider son billet pour Tokyo, la native de Montmorency n’a pas su passer la première étape. Opposée à la Polonaise Karolina Koszewka, Emilie Sonvico s’est inclinée aux points, à l’unanimité des cinq juges. Alors qu’aucune boxeuse française n’a encore assuré sa qualification pour les JO, Maïva Hamadouche sera la dernière chance tricolore ce lundi avec un match de repêchage face à la Polonaise Kata Pribojski, combat pour laquelle elle sera favorite. Au lendemain de son succès capital face à Alexandru Paraschiv, Sofiane Oumiha n’a pas baissé de pied. En quarts de finale, face à l’Azerbaïdjanais Javid Chalabiyev, le Français a acquis la victoire in extremis dans un combat durant lequel il avait été averti pour avoir eu la tête en avant et retrouvera dans le dernier carré Luke McCormack. Déjà qualifié depuis le mois de mars dernier chez les -57kg, Samuel Kistohurry a dominé un autre représentant de l’Azerbaïdjan, Tayfur Aliyev, à l’unanimité des juges pour rejoindre Peter McGrail, sacré champion d’Europe en 2017 en demi-finales.

>