Paris 2024 : Le Conseil de Paris a choisi le nom de l'Arena Porte de la Chapelle



Initialement prévue à proximité de l’Accor Arena, à Bercy, l'« Arena 2 » va sortir de terre Porte de la Chapelle d’ici à l’été 2023. Une salle de 7 800 places destinée à accueillir le badminton et la gymnastique durant les Jeux Olympiques de Paris 2024, mais également le parabadminton et la para-haltérophilie durant les Jeux Paralympiques organisés à Paris. Cette nouvelle enceinte, qui sera principalement dévolue au Paris Basketball, avec le PSG Handball qui pourrait également y jouer certaines de ses affiches. Ce vendredi, la question du nom du futur édifice a été abordée lors de la réunion du Conseil de Paris. Depuis de longs mois, des conseillers parisiens ont fait campagne afin que cette salle prenne le nom d’Alice Milliat, co-fondatrice de la Fédération des Sociétés Féminines Sportives de France et grande militante pour la reconnaissance du sport féminin durant la première moitié du XXeme siècle. Or, une autre proposition visait à accoler le nom d’un partenaire privé afin d’en augmenter le financement.

Un compromis a fini par être trouvé


La délibération du Conseil de Paris a permis un compromis entre les deux propositions. En effet, la marque de vêtements sportifs Adidas va accoler son nom à la future salle. Pour cela, le groupe allemand s’est engagé à verser la somme de 2,8 millions d’euros par ans, mais également de contribuer à hauteur de 180 000 euros par an au soutien d’activités sportives locales destinées aux femmes. « J'entends les alertes des uns et des autres mais nous sommes confrontés à la réalité », a confié Pierre Rabadan, adjoint aux sports de la maire de Paris pour justifier cette décision. Equipementier officiel du Paris Basketball, la marque allemande bénéficiera d’une belle visibilité. A titre de compromis, le Conseil de Paris a également validé le projet visant à donner le nom d’Alice Milliat à l’esplanade qui jouxtera la future « Adidas Arena », au grand dam de certains élus qui se sont opposés à cette délibération. De plus, cela évitera de donner le même nom à deux équipements sportifs de la Capitale, un gymnase Alice-Milliat existant déjà dans le XIVeme arrondissement.

>