Les deux Corées visent 2032


Après Tokyo 2021, Paris 2024 et Los Angeles 2028, où se dérouleront les Jeux Olympiques d’été en 2032 ? La ville de Brisbane est favorite, depuis que le Comité international olympique lui a octroyé le statut de « candidat préférentiel » en février dernier, ce qui devrait permettre à l’Australie d’accueillir de nouveau les JO, après Melbourne en 1956 et Sydney en 2000. Mais le CIO n’a pas fermé la porte définitivement aux autres candidatures, et ce jeudi, ce sont les capitales des deux Corées, Séoul et Pyongyang, qui ont déposé un dossier commun. « Notre gouvernement et la mairie de Séoul ont conjointement exprimé leurs regrets suite à cette décision (de privilégier Brisbane, ndlr) et ont déposé la proposition après un dialogue avec le CIO. Le gouvernement de la ville a fait part de sa légitimité et de sa nécessité de co-accueillir les Jeux olympiques, soulignant qu'il réalisera la vision du CIO de la paix mondiale à travers le sport », explique la ville de Séoul dans un communiqué, précisant que le projet de candidature s’intitule « Au-delà de la ligne, vers le futur », référence au 38eme parallèle qui sépare la Corée du Nord et la Corée du Sud depuis 1945.

Des défilés communs depuis 2000


Ce projet commun pourrait permettre de renouer les liens entre les deux Corées, qui se sont distendus ces dernières années. Rappelons que du point de vue olympique, la Corée du Sud et la Corée du Nord ont défilé ensemble lors des cérémonies d’ouverture en 2000 à Sydney, en 2006 à Athènes, en 2006 à Turin et en 2018 à Pyeongchang, en Corée du Sud. Mais les sportifs n’ont pas concouru sous le même drapeau, hormis lors des JO d’hiver il y a trois ans, où une équipe féminine commune de hockey sur glace avait pris part à la compétition, avec trois défaites en trois matchs à la clé. Mais l’aspect sportif n’était évidemment pas le plus important.

>