Jeux Olympiques : Onesta fait le bilan sur Tokyo 2020 et se projette sur Paris 2024

Bilan mitigé pour la France à Tokyo. Avec 33 médailles, à savoir 10 en or, 12 en argent et 11 en bronze, la délégation tricolore s'est classée à la 8eme place du classement des médailles, alors que l'objectif était une quarantaine de breloques. « Le bilan comptable est en deçà de la barre qu'on avait fixée. Quand on m'avait dit il faut donner un chiffre, je vous l'ai donné, c'était un repère. Mais ce qui m'intéresse, c'est l'analyse des réussites et des échecs. Est-ce que les réussites sont circonstanciées ou sont-elles le fruit d'une construction ? Plus ce sera le résultat d'un travail récurrent et installé, plus on pourra penser que ça sera à nouveau réalisable. On est là pour tout mettre en oeuvre afin que les difficultés d'un jour ne soient pas celles du lendemain. La question, c'est comment pouvoir challenger les fédérations qui ont réussi pour qu'elles se mettent en ordre de bataille afin de faire plus et mieux. Personne ne doit s'arrêter au soir de Tokyo. Il faut avoir l'ambition d'aller à Paris pour réussir mieux que ce que chacun a fait », a notamment reconnu Claude Onesta.


« Passer de l'argent à l'or n'est pas le plus difficile »

« L'objectif pour Paris 2024 ? J'avais parlé de la cinquième place au classement des nations, je ne vais pas changer d'avis. Tu n'as pas besoin de révolutionner ta performance pour obtenir des titres. On a douze médailles d'argent. Passer de l'argent à l'or n'est pas le plus difficile. Mais le deuxième ne doit pas être traité de la même manière que le dixième. Ça vaut pour les athlètes, mais aussi leurs entraîneurs, a par la suite expliqué le directeur de la haute performance française, lors d'un entretien accordé à L'Equipe. (...) On va chercher les budgets supplémentaires pour mieux traiter l'accompagnement de l'élite. Il y a quatre ou cinq millions supplémentaires que je veux cibler de manière très précise vers les entraîneurs. Donner la priorité à l'encadrement est pour moi un axe fort. » Comme souvent dernièrement, le pays hôte de ces derniers Jeux d'été, à savoir le Japon, a brillé lors de cette édition avec une troisième place (58 médailles, 27 en or), derrière les Etats-Unis et la Chine. Aux Bleus d'en faire de même dans trois ans à domicile.

>