Handball (H) : Après la victoire face à Bahreïn, les Bleus en veulent plus



Si l’adversaire était abordable, les Bleus ont fait preuve de sérieux face à Bahreïn pour assurer leur place dans le dernier carré. A l’issue de 60 minutes appliquées, les coéquipiers de Luc Abalo se sont qualifiés pour leur quatrième demi-finale olympique consécutive, la quatrième de suite également pour le joueur d’Elverum. « Ma quatrième qualification pour le dernier carré, ça fait plaisir. C’est un petit exploit pour l’histoire du handball français et pour ma propre histoire, c’est très bien, a confié l’ancien Parisien au micro de France Télévisions dans la foulée de la rencontre. Pour être vraiment satisfait, il va falloir se qualifier pour cette finale et essayer d’aller au bout. » Pour l’ailier droit tricolore, « il faut jouer les matchs les uns après les autres » mais les Bleus comptent « essayer d’aller jusqu’en finale » et profiter de la confiance accumulée pour « tout donner » et « surfer sur cette vague ». Mais un mot est revenu dans les réactions tricolores à l’issue de cette rencontre, c’est le respect dû à cette équipe de Bahreïn, qualifiée surprise pour les quarts de finale.

Abalo : « Beaucoup de respect pour cette équipe »


Ces derniers ont mis les Tricolores en difficulté pendant la première partie de rencontre, comme l’a admis Kentin Mahé. « On a respecté cette équipe de Bahreïn, qui a fait une super compétition, a assuré au micro de France Télévisions l’ailier gauche des Bleus. C’est plaisant de voir des équipes émerger comme ça mais c’est d’autant plus plaisant de les respecter et de les mettre à distance. » Des Bahreïniens qui ont « très bien joué » selon Luc Abalo, qui a assuré avoir « beaucoup de respect pour cette équipe » qui a fait « une belle compétition » et qui est riche de « joueurs qui jouent très, très bien ». Des Bleus qui ont abordé ce quart de finale avec beaucoup de sérieux pour éviter un faux-pas. « On était vraiment concentrés sur ce match, ajoute l’ancien joueur du PSG. On avait peur que ça soit un match piège donc on les a pris avec beaucoup de sérieux et ils n’ont pas suivi. » Remplaçant de Timothey N’Guessan, Romain Lagarde a qualifié le match des Tricolores comme « très sérieux, que ce soit en défense ou en attaque ».

Mahé : « Notre compétition commence »


Un résultat qui, à ses yeux est « de bon augure » avant la demi-finale. Une dernière marche avant la finale qui va opposer les Bleus à l’Allemagne ou à l’Egypte. Deux adversaires qui ont récemment croisé la route de l’équipe de France et, à entendre les Tricolores, rien ne sera évident. « On a joué les deux équipes, l’Egypte durant la préparation et l’Allemagne ici en compétition. Les deux fois, ça a été très serré, a résumé Kentin Mahé. A ce stade de la compétition, les matchs sont couperets donc ça sera de toute façon très serré. » Le joueur qui évoluait la saison passée à Veszprém n’a « aucune préférence » concernant le futur adversaire des Bleus. « Notre compétition commence, c’était l’objectif d’atteindre les demi-finales, de faire partie des quatre meilleures équipes de l’année et de pouvoir prétendre à une qualification pour la finale », a-t-il ajouté. De son côté, Romain Lagarde a assuré qu’il « faudra faire un match plein » afin d’aller chercher une nouvelle finale olympique, qui serait également la quatrième consécutive.

>