Gymnastique (H) : Direction la finale aux anneaux pour Samir Aït Said

Samir Aït Said a fait honneur à son statut de porte-drapeau ! Cinq ans après sa grave blessure aux Jeux Olympiques de Rio, le gymnaste tricolore va disputer une finale olympique et il y a mis la manière. Au lendemain de son salto qui a fait parler lors de la Cérémonie d’Ouverture, le natif de Champigny-sur-Marne a sorti un mouvement qui porte désormais son nom pour débuter son évolution sur l’agrès. Avec 6,300 points de difficulté et 8,766 points d’exécution, Samir Aït Said a pris la troisième place des qualifications aux anneaux avec 15,066 points. Seuls le Grec Eleftherios Petrounas (15,333 points) et le Chinois Yang Liu (15,300) sont parvenus à faire mieux que le Tricolore. Toutefois, avec les scores remis à zéro pour la finale disputée le 2 août prochain, Samir Aït Said aura l’occasion de faire encore mieux et d’aller chercher cette médaille olympique au cœur de son ambition.


Frasca et Tommasone restent à quai


Mais la performance de Samir Aït Said restera la seule éclaircie pour la gymnastique française ce samedi à Tokyo. Engagé dans le concours général et donc sur les six agrès, Loris Frasca n’a pas saisi sa chance. 44eme au général (80,332 points), l’Alsacien ne disputera pas plus une finale par agrès. Son meilleur résultat restera une 20eme place sur 25 engagés au saut de cheval (13,433 points). Ayant fait le même choix que Samir Aït Said, Cyril Tommasone ne s’est engagé qu’au cheval d’arçons pour ce qui devrait être ses derniers Jeux Olympiques. Mais le Villeurbannais n’a pas répondu présent à l’occasion de son passage sur l’agrès. Avec 13,100 points, il ne prend que la 43eme place et ne disputera donc pas la finale. Du côté de l’épreuve par équipes, il faut noter le meilleur score pour le Japon (262,251 points) devant la Chine (262,061 points) et la Russie (261,945 points).

>