Football (F) : Le Canada sort les Etats-Unis et retrouvera la Suède en finale

Véritable coup de tonnerre au Stade de Kashima. En effet, dans la première demi-finale du tournoi olympique féminin, c'est le Canada qui s'est imposé contre les Etats-Unis (1-0) et a créé la surprise face aux championnes en titre. Après des quarts spectaculaires avec des retournements de situation et des surprises, ce duel était attendu pour un spectacle que l'on espérait tout aussi prometteur. Malheureusement, celui-ci n'a pas été au rendez-vous, mais les surprises, elles, continuent de se produire avec la victoire des Canadiennes, pourtant dominées. Après une première période terne sans aucune frappe cadrée des deux côtés et marquée par la sortie sur blessure de la gardienne américaine Alyssa Naeher, les joueuses de Beverly Priestman ont réalisé le parfait hold-up.

Après notamment deux parades de Stephanie Labbé sur des frappes signées de Carli Lloyd (65eme) et Julia Ertz (68eme), les Canadiennes ont obtenu un penalty suite à un raté de Tierna Davidson, qui a manqué le ballon et heurté le pied de Deanne Rose dans sa surface. Face à Adrianna Franch, Jessie Fleming n'a pas laissé passer sa chance et l'a converti avec puissance et sang-froid de l'intérieur du pied droit (1-0, 74eme). Un score que les coéquipières de la Lyonnaise Kadeisha Buchanan ont réussi à conserver malgré une dernière frayeur après une tête de Lloyd, qui s'est échouée sur la transversale de Labbé (86eme). C'est donc une qualification historique pour cette équipe du Canada qui va disputer la première finale olympique de son histoire durant ces Jeux d'été 2020 et pourrait remporter une médaille d'or presque inespérée.

Une deuxième finale consécutive pour la Suède


Dans l'autre demi-finale entre l'Australie et la Suède, ce sont les Scandinaves qui l'ont emporté là aussi sur un score serré (1-0), grâce à un but de Fridolina Rolfö. Alors que les Australiennes avaient éliminé la Grande-Bretagne au tour précédent lors d'un match fou (4-3, ap), elles sont tombées cette fois-ci sur plus fortes qu'elles. Alors que les Suédoises avaient facilement sorti les Japonaises au tour précédent (3-1), la première période fut très équilibrée. Car si les joueuses de Peter Gerhardsson ont trouvé la barre transversale sur une frappe de Rolfö, les Océaniennes ont bien répondu avec la bonne frappe d'Alanna Kennedy que la gardienne Hedvig Lindahl a sorti de sa lucarne. Derrière, Samantha Kerr s'est vue refuser un but (41eme) à cause d'une faute provoquée en amont selon l'arbitre.

Au retour des vestiaires, les Suédoises ont inscrit le seul but de la rencontre suite à un cafouillage dans la surface. Sur une frappe de loin de Filippa Angeldal contrée, Micah Teagan fut surprise et presque lobée. La gardienne tentait alors de faire passer le ballon au-dessus, mais celui-ci rebondissait sur la barre transversale avant d'être repris par Rolfö de près pour l'ouverture du score (1-0, 46eme). À la suite de ce but encaissé, les Matildas ont poussé et tenté de revenir par l'intermédiaire de Kerr (55eme) ou encore Stephanie Catley (74eme), mais ce sont bien les coéquipières de Kosovare Asllani qui ont tenu bon pour filer vers leur deuxième finale olympique consécutive. Après avoir échoué face aux Américaines à Rio en 2016, elles seront les grandes favorites pour la médaille d'or face aux Canadiennes. Le duel pour le bronze s'annonce lui tout aussi savoureux.

>