Escalade : La difficulté fatale à Mawem




Déception pour Mickaël Mawem ! Pour l'arrivée de l'escalade au programme des Jeux Olympiques, le grimpeur de 31 ans rêvait d'offrir une première médaille française dans cette discipline, et offrir une médaille par procuration à son frère Bassa, qualifié pour la finale mais contraint de déclarer forfait en raison d'une blessure au biceps. Mais le Nîmois a dû se contenter de la cinquième finale. Il était pourtant bien placé avant la dernière épreuve, la difficulté, mais elle a bien porté son nom pour le représentant français, quia glissé au classement.

L'or pour Gines Lopez


Membre des huit finalistes et donc assuré de finir au pire septième suite au forfait de son frère, Mickaël Mawem a bien commencé sa journée en terminant troisième de l’épreuve de vitesse, derrière l’Espagnol Alberto Gines Lopez et le Japonais Tomoa Narasaki. Puis il a poursuivi sa quête de la médaille olympique en terminant deuxième de l’épreuve de bloc derrière l’Américain Nathaniel Coleman. Restait à conclure le travail lors de l’épreuve de difficulté, mais il a terminé dernier, en ne touchant « que » 23 cibles, alors que l’Autrichien Jakob Schubert est allé en haut du parcours et que le Tchèque Adam Ondra, légende de l’escalade, en a touché 42. Au final, le Français doit donc se contenter de la cinquième place au classement combiné, avec 42 points, contre 28 pour l’Espagnol Alberto Gines Lopez, 30 pour l’Américain Nathaniel Coleman, 35 pour l’Autrichien Jakob Schubert et 36 pour le Japonais Tomoa Narasaki.

>