Cyclisme sur piste : Vigier et Gros qualifiés, Ganna et l'Italie en or en poursuite par équipes

Un sur deux pour les Bleus. Au lendemain de la médaille de bronze remportée aux côtés de Florian Grengbo en vitesse par équipes, le deux représentants tricolores était de retour en piste pour la vitesse individuelle. Alors que les Néerlandais Jeffrey Hoogland et Harrie Lavreysen ont tous deux réalisé le meilleur temps (9’’215) en battant le record olympique qui était détenu depuis Rio par Jason Kenny, qui a signé le huitième temps de ces qualifications, Sébastien Vigier a signé le 10eme temps (9’’551) et a affronté en 32emes de finale Hugo Barrette. Face au Canadien, le médaillé de bronze a su remonter in extremis pour s’imposer de 20 millièmes de seconde et rejoindre les 16emes de finale. Au tour suivant, opposé au Néo-Zélandais Sam Webster, le Français n'a rien pu faire et a dû passer par un repêchage. Lors de celui-ci, Vigier l'a emporté contre le Surinamien Jair Tjon En Fa et sera donc au rendez-vous des 8emes de finale jeudi. Pour sa part, Rayan Helal n’a pas brillé, après avoir terminé la phase initiale avec le 20eme temps (9’’669). Le Tricolore a alors dû en découdre avec Denis Dmitriev, auteur du cinquième temps (9’’331), pour éviter un repêchage. Mais, en 32emes de finale, Rayan Helal n’a pas su résister face à la puissance du Russe et a dû prendre part à un repêchage. Lors de ce dernier, le natif de Saint-Martin-D'Hères a été battu par l'Allemand Stefan Bötticher et a donc dû s'arrêter là.

Gros repêchée du keirin, pas Demay


De leur côté, les Bleues n’ont pas été en verve lors des séries du keirin. Engagée dans la deuxième course, Coralie Demay n’a pu faire mieux que la cinquième place quand seules les deux premières, l’Allemande Lea Sophie Friedrich et la Russe Daria Shmeleva, se sont qualifiées directement pour les quarts de finale. Mathilde Gros, spécialiste de la discipline et candidate à une place sur le podium, a été piégée dans la cinquième et dernière série. Bien placée à l’entame des deux derniers tours, la Tricolore a été enfermée et, ne pouvant plus remonter, a coupé son effort et pris la dernière place, loin derrière la Canadienne Lauriane Genest et l’Américaine Madalyn Godby. Les deux Tricolores ont là encore dû passer par une manche de repêchage, dont seules les deux premières rejoindront les quarts de finale. C'est ainsi que Gros a pu se rattraper en terminant de peu derrière la Britannique Katy Marchant et verra donc bien le prochain tour ce jeudi. En revanche, dernière de sa série, Demay est éliminée.

Ganna porte l'Italie vers l'or olympique


Nouveau beau succès pour Filippo Ganna et l'Italie. Au Vélodrome d'Izu, en finale de la poursuite par équipes, le rouleur de la formation Ineos et ses coéquipiers (Simone Consonni, Francesco Lamon, Jonathan Milan) ont joué ce mercredi un mauvais tour au Danemark pour remporter la médaille d'or. Si ces derniers étaient devant, le dernier relais de Ganna a fait toute la différence. En quelques tours seulement, le champion du monde de la poursuite individuelle à Berlin en 2020 a rattrapé le retard des siens, légèrement inférieur à une seconde, pour permettre à son pays de remporter un sixième titre olympique dans ces Jeux d'été 2020 à Tokyo, avec un nouveau record du monde à la clef (3’42’’032). Dans le match pour la médaille de bronze, l'Australie, composée de Kelland O'Brien, Sam Welsford, Leigh Howard, et Luke Plapp, a dominé la Nouvelle-Zélande et monte donc sur le podium à la troisième place.

Avec G.M.

>