Jeux Olympiques : Le relais français en bronze !

Reuters

Mission accomplie pour l'équipe de France de ski de fond ! Les Bleus savaient qu'ils avaient peu de chances de médailles dans les épreuves individuelles, face à l'armada norvégienne et russe, mais le relais, c'est leur affaire, leur objectif crié haut et fort depuis des mois, et ils n'ont pas failli. Comme en 2014 à Sotchi et en 2018 à Pyeongchang, l'équipe de France masculine, emmenée par Richard Jouve, Hugo Lapalus, Clément Parisse et Maurice Manificat, a décroché la médaille de bronze sur le relais 4x10km, offrant à la délégation française une neuvième médaille, la deuxième en bronze ce dimanche après celle de Mathieu Faivre en slalom géant. Les Français n'ont rien pu faire face à la Russie, qui a écrasé ce relais en le menant de bout en bout, et ont fini à neuf secondes de la Norvège, Johannes Klaebo lâchant Maurice Manificat dans les derniers hectomètres.

La France cinquième après le premier relais


Lors du premier passage de relais, la Russie, emmenée par Alexey Chervotkin, comptait déjà 23 secondes et demie d'avance sur l'Allemagne et 24 sur l'Italie. Richard Jouve, qui souhaite se développer sur les épreuves de distance pour ne plus être catalogué comme un sprinteur, était alors cinquième, en "chasse-patates", à seize secondes de la Norvège, quatrième, et à six secondes de la Slovénie, sixième. Mais le scénario a un peu évolué durant le deuxième relais. Certes, Alexander Bolshunov, toujours en style classique, avait creusé l'écart en faveur de la Russie, qui comptait une minute d'avance sur la Norvège et la Suède. Dix secondes derrière, Hugo Lapalus se trouvait avec les relayeurs finlandais et allemand. Ce sont ensuite les fondeurs en style libre qui ont pris le relais, et Denis Spitsov n'a pas tremblé. Le Russe a conservé une belle avance et a passé le relais à Sergey Ustiugov avec 45 secondes d'avance sur la Norvège et la Suède, mais la France, emmenée par Clément Parisse, n'était plus que quatrième à quatre secondes des deux poursuivants. Restait alors à Maurice Manificat à aller chercher la médaille !

 

Manificat conclut le travail


Le fondeur de 35 ans, qui faisait partie de l'aventure en 2014 et 2018, est rapidement revenu sur Klaebo et le Suédois Haeggstroem. A sept kilomètres de l'arrivée, le Norvégien a placé une attaque, mais Manificat est parvenu à revenir, sans s'affoler. Le Français a tenté de décrocher son adversaire à son tour, en vain, et à 1,3 kilomètres du but, Manificat et Klaebo étaient au coude-à-coude. Mais pendant qu'Ustiugov avait tout le temps de prendre un drapeau du comité olympique russe et célébrer sa facile victoire avec ses coéquipiers, le Norvégien déposait le Français et allait chercher la médaille d'argent. Cela reste un podium tout de même pour les Français, fous de joie à l'arrivée. Maurice Manificat (qui a également remporté le bronze en relais-sprint en 2018) s'offre la quatrième médaille de bronze olympique de sa carrière.  Magnifique !

 

 

 

🇫🇷 Héroïques, nos Bleus ! Maurice Manificat, Richard Jouve, Clément Parisse et Hugo Lapalus décrochent le bronze olympique sur le relais ! #Beijing2022 #ChaletClub


👏 @manificaventure @Richardjouve @Clement_Parisse @HugoLapalus74 pic.twitter.com/jysHqFC4Di

— Eurosport France (@Eurosport_FR) February 13, 2022




JEUX D'HIVER DE PÉKIN / SKI DE FOND (H)
Classement du relais masculin (4x10km) - Dimanche 13 février 2022
1- Russie en 1h54'50"7
2- Norvège à 1'07"2
3- France à 1'16"4
4- Suède à 2'09"7
5- Allemagne à 2'55"8
6- Finlande à 4'37"9
7- Suisse à 5'22"6
8- Italie à 5'25"9
9- Etats-Unis à 8'05"6
10- Japon à 8'10"8
...

 


>