Ligue européenne (J6) : Nantes contraint au nul, Nîmes et Toulouse vainqueurs

Il ne reste plus que quatre journées dans la phase de poules de la Ligue européenne et on commence à y voir un peu plus clair. Au terme de la sixième journée, Nîmes est le club français le mieux placé pour rallier les huitièmes de finale, puisque le club du Gard occupe la première place (les quatre premiers sont qualifiés), après sa victoire 30-38 chez les Hongrois de Tatabanya, lanterne rouge du groupe D. L'USAM a réussi un très bon début de match et a compté jusqu'à quatre buts d'avance à la 19eme (9-13), mais les Hongrois ont signé un 5-0 en fin de période pour passer devant pour la première fois du match (16-15, 27eme) et finalement rejoindre les vestiaires en menant 17-16. Tatabanya a tenu jusqu'à 19-19 (34eme), avant d'encaisser deux fois 3-0 (20-25, 40eme). Nîmes a toujours compté au moins quatre buts d'avance jusqu'à la fin, et s'impose facilement, dans le sillage d'un énorme Mohamed Hisham Sanad, auteur de 15 buts !

Nantes pourra avoir des regrets


L'autre victoire française du jour est à mettre à l'actif de Toulouse, qui est allé l'emporter 19-31 chez les Slovaques de Presov et occupe la troisième place du groupe A, à deux succès du leader Berlin. A l'instar des Nîmois, les Toulousains ont très bien entamé le match et ont mené 1-4 (4eme), mais les Slovaques sont parvenus à passer devant (7-6, 11eme) et compter deux buts d'avance à la 18eme (10-8). Cependant, le Fenix a enchaîné avec un 5-0 et il a finalement atteint la mi-temps sur le score de 12-16. En deuxième période, Presov est revenu à -2 (16-18, 36eme) et a ensuite encaissé un 6-0 rédhibitoire (16-24, 45eme), et Toulouse a déroulé jusqu'à la fin du match. Nemanja Ilic termine meilleur marqueur toulousain avec 7 buts.

Aix toujours fanny


Nantes, de son côté, a été contraint au match nul à domicile par Benfica (33-33) et pointe à la troisième place du groupe B, à une victoire du leader. Le H a parfaitement commencé le match en menant 6-1 (8eme), mais petit à petit, les Portugais sont parvenus à réduire l'écart (10-7, 16eme) et même à égaliser à six minutes de la mi-temps (14-14). A la pause, Nantes était mené 16-17. En deuxième période, le H a réussi à mener de quatre buts (27-23, 46eme), mais là encore, Benfica est revenu, et a égalisé à trois minutes de la fin (31-31). Les deux équipes ne se sont pas lâchées (33-33) et aucun but n'a finalement été inscrit dans les 70 dernières secondes, même si Valero Rivera était en grande forme, avec 11 buts marqués. La seule défaite française soirée est venue d'Espagne, où Aix a été largement battu (33-26) par La Rioja, si bien que les Provençaux restent fanny dans le groupe C et donc lanterne rouge, même si la qualification reste encore possible puisque le quatrième ne compte que deux victoires. Le PAUC a été mené tout au long de cette partie : 6-2 à la 10eme, 13-8 à la 20eme, 17-13 à la mi-temps, 22-18 à la 40eme, 27-22 à la 50eme, et c'est finalement une défaite de sept buts, malgré les 8 buts de Ian Tarrafeta Serrano.

>