Golden League (F) : Les Bleus avec Pineau mais sans Leynaud

Les Bleues sans Amandine Leynaud (34 ans) mais avec Allison Pineau (31 ans). Pour la première fois depuis le fiasco du Mondial féminin 2019 au Japon, l'équipe de France féminine a rendez-vous début octobre au Danemark pour la Golden League. A cette occasion, Olivier Krumbholz a convoqué un groupe élargi de 22 joueuses dont le sélectionneur français a dévoilé la composition mardi à un peu moins de trois semaines du début du rassemblement, le 27 septembre prochain.

Parmi ces 22 noms, une grande absente : Amandine Leynaud. La championne du monde 2017 et d'Europe 2018 faisait pourtant partie des joueuses convoquées par Krumbholz en mars dernier pour affronter la Croatie avant que ce rassemblement soit annulé, pandémie de Covid-19 oblige. Cette fois, la gardienne six fois championne de France avec Metz et sacrée en Ligue des Champions l'année dernière sous les couleurs du club hongrois de Györ n'apparaît pourtant pas dans la liste. Joint par nos confrères de L'Equipe, le sélectionneur des Bleus, beaucoup moins catégorique au sujet d'une autre absente de marque Camille Ayglon (« La porte n'est pas fermée définitivement, précise Krumbholz, mais on a besoin de performance de la part de Camille pour réfléchir à son retour ») a toutefois assuré que cette absence ne marquait pas pour autant la retraite internationale de Leynaud.

Dembélé et Darleux de retour elles aussi

 


« C'est une décision prise en commun pour préserver Amandine aujourd'hui face à la saison à venir avec une charge énorme. Il n'était pas forcément opportun ni efficient pour elle de faire cette semaine-là. On peut travailler sans elle pour qu'elle puisse planifier sa saison en vue des moments cruciaux », affirme Krumbholz, qui pourrait donc retenir l'emblématique gardienne pour le Championnat d'Europe de l'année prochaine. « Elle est fermement déterminée à faire une saison pleine, je n'ai aucun doute sur sa volonté de disputer les JO », se contente de répondre pour le moment l'intéressé, qui a en revanche convoqué Allison Pineau alors que l'arrière fraîchement transférée à Podgorica (Monténégro) n'avait pas été retenue, elle, en revanche, en mars dernier. Au même titre que Siraba Dembélé et Cléopâtre Darleux, absentes du dernier Mondial car elles attendaient un enfant, elle effectuera donc son retour dans le groupe. Les trois femmes ne seront pas les seules dans ce cas, puisque Roxanne Frank, Laura Glauser, Aïssatou Kouyaté, Catherine Gabriel et Kalidiatou Niakaté retrouveront elles aussi les Bleues à l'occasion de ce rassemblement qui verra la France affronter dans l'ordre le Monténégro, le 1er octobre, la Norvège, le 3 octobre, et le Danemark, le 4 octobre.

Les 22 joueuses retenues par Olivier Krumbholz pour la Golden League
Gardiennes de but : Laura Glauser, Cléopatre Darleux, Catherine Gabriel, Roxanne Frank
Ailières gauches : Coralie Lassource, Chloé Bouquet, Siraba Dembélé-Pavlovic
Arrières gauches : Kalidiatou Niakaté, Orlane Kanor, Estelle Nze-Minko
Demi-centres : Grâce Zaadi, Allison Pineau, Meline Nocandy
Arrières droites : Aissatou Kouyaté, Océane Sercien-Ugolin, Alexandra Lacrabère, Marie-Hélène Sajka
Ailières droites : Laura Flippes, Pauline Coatanea
Pivots : Beatrice Edwige, Pauletta Foppa, Astride N’Gouan