Mondial 2021 (H) : Les réactions tricolores après la victoire face au Portugal

Michaël Guigou (ailier gauche et capitaine de l’équipe de France, au micro de beIN Sports)

« C’est très bien. On est très, très heureux d’avoir quelque part pris notre revanche et d’avoir fait tout ça avec la manière. C’est top ! On a fait un match très, très sérieux. Dans l’engagement, ça a bien matché pendant une heure. Les rotations étaient super. Maintenant, on va voir quel adversaire on va devoir affronter mais on est très heureux ce soir (dimanche). Quand on gagne comme ça, c’est top mais le rythme est particulier, jouer à huis clos est particulier. Je crois que c’est le 28eme ou 29eme jour qu’on est ensemble dans la bulle donc on essaye de rester concentrés. On est motivés, on est déterminés, on a envie de faire de belles choses. On voit à chaque match que ça peut être compliqué pour tout le monde. Hongrie ou Espagne face à nous en quarts de finale, c’est soit le champion d’Europe soit une équipe qui a fait d’énormes progrès. On va suivre ce match avec attention et se préparer tranquillement. »

Timothey N’Guessan (arrière gauche de l’équipe de France, au micro de beIN Sports)

« Je suis content de cette victoire, on est qualifiés pour les quarts de finale. Je suis content de revenir sur le terrain, ça fait plaisir, ça fait du bien. Ça s’est bien passé pour nous et, maintenant, on va essayer d’aller le plus loin possible. J’essaye de jouer avec mes qualités, d’être dangereux devant. Guillaume Gille me dit de ne pas hésiter, c’est ce je suis en train de faire. Aujourd’hui (dimanche), ça a bien marché et j’espère qu’en quarts aussi. Je vais très bien, j’ai juste un peu le cardio mais comme d’habitude. Mais ça va très bien. »

Hugo Descat (ailier gauche de l’équipe de France, au micro de beIN Sports)

« La soirée était très bonne et on est tous très, très contents. On avait à cœur de faire un très gros match et on l’a fait. Il reste trois gros matchs et il faut absolument aller au bout. Je respecte le choix de l’entraîneur et c’est comme ça depuis le début du Mondial. Ça me va très bien et je sais qu’à la mi-temps, je dois bien m’échauffer pour repartir fort. Je suis très content et, pour l’instant, tout roule. »

Ludovic Fabregas (pivot de l’équipe de France, au micro de beIN Sports)

« C’est vrai que ça fait énormément plaisir d’avoir pu gagner ce match avec la manière. On a pu compter sur tout le monde. Timothey N’Guessan et Dika Mem ont pris leurs responsabilités d’entrée. Nedim Remili a fait une super entrée au poste de meneur de jeu et je suis vraiment content des prestations de chacun. Vincent Gérard a été très bon, la base arrière a été très efficaces avec des ailiers finisseurs. En défense, on a été très solides, notamment avec Luka Karabatic. Nicolas Tournat et Adrien Dipanda ont pris le relais sur la fin de match et on est vraiment satisfaits du résultat. Quand on joue cette rencontre-là et qu’on est à six ou sept buts d’avance en encaissant 17 ou 18 buts à la 50eme minute, ça veut dire qu’on est solide avec un très bon gardien derrière. On avait très bien préparé le match, on s’est bien adapté sur leurs enclenchements. C’est vrai qu’au fur et à mesure que les matchs avancent, on a tendance à avoir plus de confiance quand ça se passe bien. Avec Luka Karabatic, on se trouve bien, on échange beaucoup. On échange aussi beaucoup avec Nicolas Tournat et Adrien Dipanda, qui sont là au relais car, dans ce genre de compétition, on a besoin de tout le monde. Il y a beaucoup d’énergie qui se perd au fur et à mesure des matchs et, ce soir, on le voit. On s’est donné. Maintenant, on va entrer dans une nouvelle étape, les quarts de finale. C’est comme une nouvelle compétition qui va commencer et, plus que jamais, on a encore besoin des 20 joueurs pour se préparer au mieux et pour essayer d’aller encore un peu plus loin. »

Guillaume Gille (entraîneur de l’équipe de France, au micro de beIN Sports)

« C’est une bonne note pour l’équipe de France, un match plein face à une équipe qui jouait son va-tout dans la compétition pour continuer d’y rester. C’est une grosse satisfaction d’avoir pu livrer un tel combat et, en même temps, j’avoue que je fais un peu le rabat-joie de service, il ne nous permet que d’accéder aux quarts de finale, ce qui est une très belle réussite en soi par rapport à notre parcours et à notre début d’aventure un peu chaotique et un peu compliqué en janvier. Il y a encore beaucoup de travail et de beaux défis qui nous attendent. Ce qui est certain, c’est qu’autant il ne fallait pas jeter le bébé avec l’eau du bain dans les moments compliqués du Tour Préliminaire et du Tour Principal, autant là, la performance de ce soir n’est pas à surévaluer. On a la capacité à montrer plusieurs visages et on a toujours besoin de stabiliser notre niveau de performance. Ce qui est certain, c’est que ce match nous donne un peu plus de confiance et de certitudes dans notre jeu. Le véritable moment-clé, c’est ce quart de finale. Il faudra être présent dans trois jours sinon tout ce qu’on a pu construire aujourd’hui va aussi disparaître. »

>