Golf : Face à LIV, les circuits européen et nord-américain se rapprochent



Le Tour Européen et le PGA Tour n’entendent pas laisser la place à LIV Golf. Dirigé par Greg Norman et financé par des capitaux venus d’Arabie Saoudite, ce circuit dissident a lancé ses activités en grande pompe à Londres au début du mois de juin, suscitant l’ire des circuits nord-américain et européen. Ces derniers n’ont pas tardé à prendre des sanctions à l’encontre des joueurs ayant été séduits par la manne financière promise par LIV Golf, qui ont été purement et simplement suspendus par le PGA Tour. La concurrence mise en place par ce nouveau circuit a décidé les dirigeants du Tour Européen, désormais connu sous le nom DP World Tour, et son homologue nord-américain à resserrer les rangs et approfondir la collaboration mise en place depuis novembre 2020. Par l’intermédiaire d’un communiqué, les deux organisations ont confirmé ce jeudi que leur nouvelle alliance sera en vigueur au moins jusqu’en 2035.


Le Tour Européen et le PGA Tour plus proches que jamais


Alors que le partenariat initial se matérialisait par la reconnaissance commune de trois tournois, cette nouvelle entente compte aller plus loin. En effet, alors que les joueurs du circuit sud-africain et asiatique avaient un accès privilégié au Tour Européen, le PGA Tour a décidé d’ouvrir la porte aux joueurs évoluant sur le Vieux Continent. Dès 2023, les dix meilleurs joueurs du DP World Tour recevront automatiquement leur carte pour participer au circuit nord-américain. « Il s'agit d'une extension et d'une progression naturelles de ce que nous avons fait au cours des dernières années et je crois passionnément que cette initiative est la bonne chose à faire pour nos joueurs, notre circuit, nos fans et le golf en général », a déclaré Keith Pelley, directeur général du Tour Européen. Sur le plan financier, autre nerf de la guerre déclarée à LIV Golf, les dotations allouées sur le circuit européen seront revues à la hausse avec le soutien de son homologue nord-américain.

>