British Open : Woods prêt à jouer à St-Andrews, peut-être pour la dernière fois

Panoramic

La semaine prochaine, le golf de St-Andrews, en Ecosse, accueille le British Open de golf pour la 29eme fois, la première depuis 2015. Et Tiger Woods ne compte pas manquer ce rendez-vous mythique, dont ce sera la 150eme édition. Depuis son terrible accident de voiture de février 2021, le golfeur de 46 ans n’a participé qu’à deux tournois : le Masters en avril dernier, où il a terminé 47eme, et l’US PGA en mai, où il a été contraint à l’abandon après le troisième tour. Woods a ensuite préféré renoncer à l’US Open en juin afin de préserver sa forme pour le British Open, comme il l’a confié mardi en marge d’un tournoi Pro-Am en Irlande. « C’était physiquement impossible. J'ai eu quelques problèmes avec ma jambe et cela aurait mis ce tournoi en péril et il n'y avait donc aucune raison de faire cela », reconnait l’homme aux 15 Majeurs.

Woods : "Cette fenêtre n'est certainement pas aussi grande que je le voudrais"


Vainqueur en 2000, 2005 et 2006 du British Open, dont deux fois à St-Andrews, le Californien veut profiter des greens écossais, peut-être pour la dernière fois, puisque St-Andrews n’accueillera pas le tournoi avant, au moins, 2026. « C'est un British Open historique que nous allons jouer. Je suis assez chanceux de faire partie des anciens champions qui y ont gagné, et je veux y rejouer, et je ne sais pas quand ils y retourneront un jour, et je veux être capable de tenter ma chance encore au moins une fois à un haut niveau. » Mais Tiger Woods reconnait qu’il ne se présentera pas au départ dans huit jours au maximum de ses capacités, la faute à cette jambe droite qu’il a bien failli perdre. « Si vous m'aviez demandé l'année dernière si je rejouerais au golf, tous mes chirurgiens auraient dit non. Mais me voilà en train de jouer deux Majeurs cette année. Je serai toujours capable de jouer au golf, avec cette jambe ou la jambe de quelqu'un d'autre, ou une fausse jambe ou avec différents morceaux de corps qui ont été placés ou fusionnés. Je serai toujours capable de jouer. Maintenant, si vous dites jouer à un niveau de championnat, eh bien, cette fenêtre n'est certainement pas aussi grande que je le voudrais. » Le voir passer le cut du British Open serait sans doute déjà une bonne nouvelle.

>