PSG : Di Maria recadré par le sélectionneur argentin

La dernière sélection d'Angel Di Maria remonte au 6 juillet 2019. Ce jour-là, l'Argentine a dominé le Chili (2-1) lors de la petite finale de la Copa América. Depuis, « Fideo » n'a plus été convoqué pour défendre les couleurs de son équipe nationale. Il n'a pourtant pas pris sa retraite internationale et a exprimé son incompréhension mercredi, dans un entretien accordé à Radio Continental : « Si c’est une histoire d’âge et de renouvellement, Messi, Agüero et Otamendi ne devraient pas être là. Si vous faites ça, il faut le faire avec tout le monde, pas seulement avec certains. J’ai 32 ans et je continue à courir de la même manière. A chaque match, je montre que je peux être au niveau de Neymar et Mbappé. Quand je fais tout ça en club, c’est difficile de comprendre pourquoi je ne suis pas appelé. Ils ne m’ont jamais expliqué pourquoi je ne l’étais pas. »

Scaloni : « Ceux qui ne jouent pas soutiennent de l'extérieur »

Forcément visé par ces propos, Lionel Scaloni s'est également exprimé à ce sujet, affirmant que l'ailier parisien n'était pas écarté de manière rédhibitoire. « Nous ne fermons la porte à personne. Au contraire, l'équipe nationale appartient à tout le monde, » a affirmé le sélectionneur de l'Albiceleste au micro de Radio Cadena 3 Santa Fe. Avant d'ajouter, comme pour appeler l'ancien Madrilène à faire preuve de retenue : « José Pekerman (ancien sélectionneur) nous a inculqué une manière de comprendre le football et de défendre l'équipe nationale. Ils ont compris le message. Personne n'a affiché un mauvais visage. Ceux qui ne jouent pas soutiennent de l'extérieur. Et ils le comprennent. Les générations d'aujourd'hui continuent de faire de leur mieux pour jouer pour leur pays. »