Pas de Mané ? Pas de problème...

Reuters

En l'absence de Sadio Mané, forfait de dernière minute pour cause de test positif au Covid, Ibrahima Niane aurait pu profiter de sa forme canon du moment (triplé avec Metz contre Lorient) pour espérer être appelé en renfort par Aliou Cissé avec le Sénégal.

Mais ce dernier doit faire avec une certaine et heureuse abondance de biens : "Nous avons Habib Diallo, Famara Diedhiou et Boulaye Dia, ça ne veut pas dire qu'on ne le suit pas. Je le félicite, je suis allé le voir il y a deux ans en club. Il fait de très bonnes choses, comme Youssouph Badji à Bruges. Ils progressent et ils marquent, c'est très bien, mais il y a beaucoup de concurrence et je ne peux pas faire une équipe qu'avec des attaquants. La sélection est ouverte, on continue de peaufiner, mais il faut un certain équilibre."

Et pour cause, car au-delà des joueurs déjà cités par le sélectionneur des Lions de la Teranga, il y a aussi Opa Nguette, le coéquipier de Niane à Metz - et désormais ancien partenaire de Habib Diallo, parti à contrecoeur vers Strasbourg -, Mame Thiam (Fenerbahçe), l'ancien Rennais Ismaïla Sarr (Watford) et Sada Thioub (Angers). Bref, ce n'est donc pas la pénurie qui menace en attaque chez les vice-champions d'Afrique. "On avait dû faire sans Mané pour notre premier match de la CAN, c'est aussi l'occasion pour les autres garçons qui découvrent la tanière de montrer ce qu'ils sont capables de faire. C'est difficile de le remplacer, mais c'est important également de valoriser le travail des joueurs présents, de montrer qu'ils sont aptes à le suppléer."



Et c'est sans compter l'absence de Keita Baldé - prêté par Monaco à la Sampdoria - ou le break de M'Baye Niang, annoncé à la relance à Saint-Etienne... "Je suis parti en France en février, pour une tournée, et j'ai commencé par Rennes, poursuit le coach sénégalais (pour le quotidien local Stades). On a discuté, il m'a dit qu'il était fatigué et avait besoin de recul avec l'équipe nationale. On le laisse régler ses problèmes en club, ensuite on verra."

En attendant, Famara Diedhiou tient la corde pour assumer ce rang de leader de substitution. L'ancien Sochalien et Angevin, qui démarre sa quatrième saison à Bristol, en Championship, reste sur un triplé en huit minutes au Swaziland (1-4) lors du dernier match disputé par le Sénégal. C'était il y a près d'un an déjà, en éliminatoires de la CAN, et le grand avant-centre de 27 ans - cinq buts en neuf sélections - avait même démarré sa rencontre par un penalty manqué.

>