Le Graët : "Benzema méritait le podium"

Zuma / Panoramic

La prestigieuse récompense individuelle est revenue à l'Argentin Lionel Messi, vainqueur de la Copa America en juillet et sacré lundi pour la septième fois. Côté français, Benzema a échoué au pied du podium, devant son compatriote N'Golo Kanté (cinquième). Kylian Mbappé est neuvième. "Je pense que Benzema méritait le podium. Messi est inégalable, même si c'est plus le palmarès (qui a fait la différence, ndlr) que les douze derniers mois qui ne sont pas, je crois, les meilleurs de sa carrière. Benzema qui se retrouve quatrième, ce n'est pas la meilleure place mais ça prouve ses qualités", a déclaré Le Graët.

Interrogé sur "l'affaire de la sextape", pour laquelle Benzema a été condamné en première instance à un an de prison avec sursis et 75.000 euros d'amende (une peine dont il a annoncé faire appel), le dirigeant s'est ému qu'elle "traîne depuis trop longtemps". "Cela fait six ans, franchement. Elle revient à un moment où on était peut-être un peu en difficulté, après l'élimination (à l'Euro, ndlr). La justice doit rendre sa décision, mais ce n'est quand même pas l'affaire du siècle. Faire revenir Benzema sans arrêt dans cette affaire, c'est très compliqué, il ne le mérite pas", a jugé Le Graët. Ce dernier a subi de vives critiques de la part de la victime, Mathieu Valbuena, qui lui a reproché de ne jamais l'avoir appelé. "Peut-être qu'il a perdu mon numéro", avait ironisé l'ancien international en surnommant le patron de la FFF "Monsieur Fantôme". 

"J'étais plutôt contrarié… Il est victime, mais n'a pas été accusé. Je l'aime bien, comme joueur. C'est un garçon qui a beaucoup donné. C'était peut-être un mauvais réflexe de ma part de ne pas l'avoir appelé, mais on ne l'a jamais considéré coupable", a réagi Le Graët mardi. "Défendre un petit peu Benzema, peut-être qu'il en a souffert et que je ne l'ai pas bien compris. Mais ça ne change en rien l'estime que j'ai pour lui", a-t-il conclu.


>