LDC africaine : La finale confirmée à Casablanca

Circulez, il n'y a plus rien à voir. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté la requête d'Al-Ahly et donné raison à la Confédération africaine de football : la finale de la Ligue des Champions entre le club égyptien et le Wydad Casablanca aura bien lieu lundi à... Casablanca. Sans produire les attendus de la cour arbitrale, la CAF indique ce jeudi dans un communiqué que ses arguments ont été entendus : le Sénégal reste accusé d'avoir retiré sa candidature à l'accueil de la rencontre et plongé l'instance dans l'embarras.

Le Sénégal et la présidence Ahmad accusés


« L'organisation de la finale de la Ligue des Champions de la CAF TotalEnergies 2021-2022 a été attribuée au Maroc après que le Sénégal, seul autre pays à avoir rempli les conditions d'accueil, a retiré sa candidature », peut-on lire dans ledit communiqué, qui réaffirme que le format de finale sur un match unique, adopté sous la présidence Ahmad, lie les poings de la Confédération. « La CAF était dans l’obligation de mettre en œuvre la décision du Comité exécutif (EXCO) prise en juillet 2019, qui stipulait que le vainqueur de la Ligue des Champions de la CAF TotalEnergies serait déterminé par une finale sous format de match unique. »

Pour rappel, l'instance continentale ne cache pas son souhait de revenir à l'ancienne formule, en match aller-retour. En attendant, le Wydad et Al-Ahly ont rendez-vous lundi soir au complexe Mohammed V pour la finale de l'édition 2021-2022.

>