Coupe du Monde des clubs : Le Real pour respecter la tradition ?

Reuters

Alors que la trêve hivernale s’approche en Liga, le Real Madrid a débarqué aux Emirats arabes unis. Histoire de glaner peut-être un nouveau titre à sa collection déjà pléthorique. Et c’est Al-Jazira, formation d’Abu Dhabi, qui sera son premier obstacle ce mercredi. Une rencontre à suivre en direct et en exclusivité sur beIN SPORTS 3 à partir de 18h00. L’occasion de revenir sur les enjeux de cette compétition très singulière.

Mondial des clubs, mode d’emploi


Depuis 2000, même si la compétition a véritablement été lancée en 2005, les « meilleures » équipes des différents continents s’affrontent pendant une dizaine de jours. Mais elles ne sont pas toutes logées à la même enseigne. En effet, la formation européenne présente, celle qui a remporté la Ligue des Champions la saison précédente, ne fait son apparition qu’en demi-finales. Un barrage s’est notamment déroulé mercredi dernier entre Al-Jazira et Auckland City, représentant de l’Océanie.

Victorieuse, la formation émiratie a ensuite sorti les Japonais d’Urawa Reds en quarts de finale trois jours plus tard, avant donc de défier le grand Real dans quelques heures. Le parcours est ainsi beaucoup plus clément pour les Européens même si les Sud-Américains, le Grêmio Porto Alegre cette année, bénéficient du même traitement de faveur.

Une véritable hégémonie espagnole


Et comme en Ligue des Champions, c’est l'Espagne qui truste cette Coupe du Monde depuis déjà trois ans. En 2014, le Real Madrid a dominé les Argentins de San Lorenzo (2-0). Un an plus tard, c’est le FC Barcelone qui a tranquillement battu River Plate (3-0), avant qu’en décembre dernier, le Real ne dispose difficilement des Japonais de Kashima (4-2 ap). Et l’occasion est belle cette année pour les hommes de Zinédine Zidane de revenir à hauteur de leurs rivaux barcelonais au nombre de victoires dans ce Mondial (3). « Si on pense que ce sera facile, on se trompe, a prévenu le coach français en conférence de presse. Pour eux, c'est le match de l'année et c'est pour ça qu'on doit répondre présent ».

zidane

 

Le tout seulement dix jours avant un Clasico qui s’annonce explosif entre les deux rivaux. En cas de succès, c’est le Grêmio qui attendra les Merengue samedi à 18h00 (sur beIN SPORTS). Une formation brésilienne qui a pris le dessus mardi sur les Mexicains de Pachuca (1-0 ap) de Keisuke Honda grâce à une frappe sublime signée Everton. « On doit gagner en demies pour ensuite penser à la finale, a tempéré Marcelo sur le site de la FIFA. Notre objectif est de remporter ce Mondial, qui est un tournoi très important, on ne peut pas dire : on va y aller, gagner, et rentrer à la maison. Non. Il faut respecter toutes les équipes, tout comme elles nous respectent. » Les futurs adversaires du PSG en Ligue des Champions devront assumer leur statut de très grands favoris. Une simple formalité ?

Zinédine Zidane : "Défendre notre titre"