Sénégal : Bouna Sarr et Bamba Dieng retenus ?

La tanière des Lions de la Teranga va-t-elle accueillir de nouveaux pensionnaires le mois prochain ? Ce sera le cas d'après les informations de Record. Généralement très bien informé sur l'équipe nationale du Sénégal, le quotidien sportif annonce que Bouna Sarr et Bamba Dieng ont été convoqués dans l'optique de la double confrontation face à la Namibie, les 6 et 10 octobre prochains. Si la sélection du jeune joueur de l'OM, auteur de trois buts en trois titularisations en Ligue 1, était attendue, celle de son prédécesseur sous les couleurs phocéennes l'est un peu moins.
 

Bouna Sarr avait dit non en 2018


Suivi depuis 2018, Bouna Sarr avait repoussé les approches d'Aliou Cissé dans les semaines précédant le Mondial en Russie. De père sénégalais et de mère guinéenne, le joueur de couloir avait alors fait une déclaration sans ambigüité. « J’ai pris une décision ferme, décision que je n’avais pas prise et qui apportait un peu de confusion. J’ai fait un choix définitif, je veux (...), j’aimerais, je souhaiterais jouer pour l’équipe de France. C’est clair. Il y aura des déçus du côté du continent africain, mais j’assume mes choix et je n’ai pas peur de le dire », avait expliqué à La Provence celui qui évolue aujourd'hui au Bayern Munich.

 

Sabaly et Wagué blessés, un boulevard pour Sarr


Depuis, le temps de jeu de Bouna Sarr s'est considérablement réduit. D'incontournable à l'OM sous la direction de Rudi Garcia, l'ancien Messin est devenu un deuxième, voire un troisième choix au Bayern. Âgé de 29 ans, l'intéressé n'a plus guère de temps pour goûter à une carrière internationale. D'où le oui enfin donné au pays de son père, confronté à l'absence sur blessures de ses deux meilleurs spécialistes du poste de latéral droit, à savoir Youssouf Sabaly (Betis Séville) et Moussa Wagué (FC Barcelone).

 


>