Sacchi : ''On a perdu la générosité et l'envie''

Sacrée championne d'Europe l'été dernier, l'Italie est descendue de son petit nuage. L'Euro est loin. Mais la Coupe du Monde l'est aussi. Tenue en échec par l'Irlande du Nord (0-0), l'équipe de Roberto Mancini a terminé à la seconde place de son groupe derrière la Suisse. Un classement qui la contraint désormais à se projeter sur les barrages pour gagner sa place au Qatar, laissant ainsi apparaître le spectre de la catastrophe de 2018, lorsque la Nazionale avait échoué à se qualifier pour le Mondial en Russie. Selon Arrigo Sacchi, cette situation découle d'une certaine suffisance.

 

"Certains s'imaginaient déjà avoir atteint la gloire"

Sans concession, l'ancien entraîneur emblématique de l'AC Milan a pointé du doigt l'attitude des hommes de Mancini. "Je pense que certains s'imaginaient déjà avoir atteint la gloire, a tonné Sacchi dans des propos accordés à La Gazzetta dello Sport. Mais la gloire, il faut la conquérir jour après jour, avec le travail et la fatigue. On a perdu en route la générosité, l'envie de faire des efforts pour son coéquipier. D'un point de vue psychologique, nous étions cuits. La conséquence, une perte d'enthousiasme et, peut-être, d'optimisme. Le succès a déchargé les batteries".

 


>