Pourquoi Benzema et Nasri ont refusé l'Algérie

Panoramic

Karim Benzema et Samir Nasri ont connu un long parcours en équipe de France. À eux deux, ils cumulent plus de 100 capes avec les Tricolores. Ils auraient pu toutefois emprunter un autre chemin au tout début de leur parcours. Au milieu des années 2000, l’un comme l’autre ont été approchés par la fédération algérienne pour jouer avec les Verts. Une opportunité qu’ils ont finalement déclinée.

« Avec Benzema et Nasri, je me serai qualifié pour le Mondial »

C’est Jean-Michel Cavalli, sélectionneur des Verts à l’époque, qui a mené les pourparlers. Dans un entretien accordé au site Tribal Football, il vient de révéler ce qui a coincé avec le prestigieux duo. « Il y avait beaucoup de joueurs ayant la double nationalité qui ne voulaient pas jouer pour nous, a révélé le technicien corse. Par exemple Benzema, je l’ai rencontré, je suis allé à Lyon pour parler avec lui et sa famille, il avait 18 ans. Même chose avec Nasri. J’ai parlé avec leurs parents et avec eux, mais ce n’était pas possible de les convaincre car ils jouaient pour Lyon, Marseille et ces clubs voulaient que les garçons jouent pour la France. »

Cavalli a poursuivi en indiquant que s’il avait eu ces deux stars à sa disposition alors son bilan à la tête des Fennecs aurait été bien meilleur : « C’était une équipe plus faible (que celle d’aujourd’hui), peu de joueurs connus (…) Si j’avais eu Benzema et Nasri dans l’équipe, je me serais qualifié pour la Coupe du monde sans aucun doute. Aujourd’hui, beaucoup d’Algériens ont choisi l’Algérie, mais il y a 15 ans, c’était la 120e équipe au monde ». Avec Cavalli à sa tête, l’Algérie a raté deux phases finales de CAN consécutives (2006 et 2008). Ce qui était une première depuis les années 1970 pour cette sélection.


>