Mondial-2022: Guus Hiddink va aider l'Australie lors d'un match de préparation

Reuters

L'expérimenté technicien, qui avait pris sa retraite en 2021, a été invité en Australie pour être l'assistant de Graham Arnold lors de la dernière rencontre à domicile avant le Mondial au Qatar (20 novembre-18 décembre), face aux Néo-Zélandais, le 22 septembre à Brisbane. Hiddink palliera l'absence de Rene Meulensteen, le bras droit habituel d'Arnold, qui sera en Europe pour superviser deux des adversaires de l'Australie dans le groupe D au Mondial, la France, championne du monde en titre, et le Danemark. 

"Guus est un grand conteur, j'ai donc hâte de voir l'effet qu'il aura sur la génération actuelle de joueurs australiens", a déclaré lundi Graham Arnold, avant cette expérience où les rôles des deux hommes seront inversés puisqu'il était l'un des assistants de Hiddink lors du Mondial-2006. "Je suis très heureux d'aller là-bas (en Australie) car de temps en temps, lorsque je parle de ma carrière avec les gens, je mets toujours en avant mon expérience avec les Socceroos", s'est réjoui Hiddink. "C'est un chapitre de ma carrière qui m'a donné beaucoup d'énergie. J'ai rencontré des gens très gentils et très ouverts d'esprit, ce qui m'a beaucoup plu.", a poursuivi le Néerlandais.

Eternel grand voyageur, le coach batave a notamment officié au sein des clubs du PSV Eindhoven, Fenerbahçe, Valence, Real Madrid et Chelsea et à la tête des sélections des Pays-Bas, de Russie, Turquie, Corée du Sud et Australie. Sa dernière expérience remontait à 2021 avec l'équipe de Curaçao, petite île des Caraïbes, et Etat autonome au sein du royaume des Pays-Bas. Avant d'atteindre les huitièmes de finale avec l'Australie lors du Mondial-2006, Hiddink avait déjà mené la Corée du Sud, co-organisatrice avec le Japon de l'édition 2002, en demi-finales.


>