Maroc : Vahid, la petite phrase qui entretient le doute

Ce n'est peut-être qu'une réaction de circonstance, quelques mots pour ne rien dire, mais ils ne rassureront pas pleinement Vahid Halilhodzic quant à son avenir à la tête du Maroc. Interrogé sur le sujet en marge des travaux de la future assemblée générale élective, le président réélu de la Fédération marocaine, Fouzi Lekjaa, s'est contenté d'une réponse plutôt vague. « Tout ce qui a un rapport avec l’encadrement technique sera débattu dans un avenir très proche. Tous les aspects seront étudiés de très près », a réagi, énigmatique, le dirigeant quand des médias lui ont tendu leur micro à ce sujet.


Comme un air de déjà-vu pour Vahid...


De quoi entretenir un certain doute, pour ne pas dire un doute certain, au sujet de l'avenir de Vahid Halilhodzic sur le banc des Lions de l'Atlas. A tort ou à raison ? L'incertitude demeure. Déjà privé de deux phases finales de Coupe du monde après avoir obtenu la qualification, le Franco-Bosnien évolue au Maroc dans un climat assez hostile à moins de cinq mois du Mondial au Qatar. Si les résultats restent globalement présentables, des critiques quant au style de jeu de l'équipe et à ses défauts récurrents se sont récemment ajoutées aux griefs nourris sur l'absence persistante d'Hakim Ziyech.



>