Gareth Bale, la sélection au centre de son attention

Reuters

Ce mardi dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, Gareth Bale va jouer dans la seule équipe où il fait encore l'unanimité : la sélection galloise. Même s'il a raté plusieurs rassemblements ces dernières années à cause de son état de santé, l'attaquant reste le joueur le plus connu du Pays de Galles et le meilleur buteur de l'histoire de la sélection. La semaine passée, c'était avec le brassard de capitaine qu'il a évolué face à la Belgique. Un statut qui tranche avec celui qu'il a en club. Alors que le joueur de 31 ans sera toujours la super star du football gallois, en club, la situation est bien différente pour lui. Si l'ailier a profité d'un prêt à Tottenham pour atteindre la barre des dix buts toutes compétitions confondues pour la première fois depuis 2018-2019, il ne sait toujours pas où il va évoluer l'an prochain.

Et cette semaine, l'attaquant a affirmé à la presse que c'est après l'Euro auquel il va participer avec le Pays de Galles, qu'il fera son choix. Dans les médias, Gareth Bale a déjà parlé d'un retour au Real Madrid pour honorer sa dernière année de contrat mais le champion d'Espagne ne l'entend pas de cette oreille. Il voit en lui une merveilleuse opportunité de dégraisser pour obtenir les atouts financiers capables de séduire Erling Haaland ou Kylian Mbappé.

La sélection galloise, symbole de ce qu'aurait dû être la carrière de Gareth Bale

Si son avenir ne s'écrit pas à Madrid où il s'est souvent désintéressé du football, Gareth Bale ne devrait pas manquer de sollicitations pour exporter ses qualités. Mais ce n'est pas sa priorité. Dans les semaines à venir, l'attaquant pourrait bien réserver ses fulgurances à la sélection nationale. Il va tenter d'aider les Dragons à briller lors d'un deuxième Euro consécutif. Une opportunité inédite. Après la demi-finale historique de 2016, Gareth Bale va essayer de porter son équipe au moins aussi loin durant l'été. Lors du rendez-vous continental, l'attaquant pourra une nouvelle fois endosser le rôle de leader et continuer de battre des records. Le natif de Cardiff a notamment été décisif lors de ses trois dernières titularisations en équipe nationale. Le genre de rendement qui est devenu trop rare en club pour lui. Si c'est le Real Madrid qui en a fait le joueur le plus cher du monde en 2013, c'est bien le Pays de Galles qui a le plus profité de son potentiel inestimable. Et il a une nouvelle occasion de le faire dès ce mardi soir.


>