Coupe du Monde 2022 : L'Angleterre surclasse le pays de Galles

Reuters

L'Angleterre s'est qualifiée mardi pour les huitièmes de finale du Mondial-2022, où elle affrontera le Sénégal, à la faveur d'une victoire tranquille contre le pays de Galles (3-0), acquise grâce à Marcus Rashford et Phil Foden, convaincants pour leur première en tant que titulaires. Seule une défaite aurait pu compromettre les chances des Three Lions, qui terminent la phase de groupe invaincus, en tête de la poule B devant les États-Unis, victorieux dans le même temps de l'Iran (1-0) et qui rallient aussi les huitièmes. Après le festival offensif du premier match contre l'Iran (6-2) puis la déception du deuxième face aux Américains (0-0), la rencontre face aux Gallois a peut-être été celle de la maturité pour les joueurs de Gareth Southgate.

En quête d'"équilibre entre fraîcheur et stabilité", le sélectionneur des Three Lions s'était passé de Mason Mount, Kieran Trippier, Raheem Sterling et Bukayo Saka pour leur préférer Jordan Henderson, Kyle Walker, Marcus Rashford et Phil Foden, au Stade Ahmed Ben Ali de Doha. Les deux derniers cités lui ont totalement donné raison, en marquant et en étant les principaux dangers de leur sélection dans ce "Britannico". Rashford a ouvert le score d'un coup franc direct à 25 mètres en pleine lucarne, après une faute obtenue par... Foden à la suite d'une accélération foudroyante (50e). Puis le milieu de Manchester City l'a imité dans la foulée en reprenant un centre bien senti du capitaine Harry Kane après une récupération haute de... Rashford. Mais l'attaquant de Manchester United ne voulait pas en rester là. Lancé en profondeur sur le côté droit gallois, il a repiqué sur son pied gauche avant de décocher une frappe à ras-de-terre entre les jambes de Joe Rodon et Danny Ward, pas exempt de tout reproche.

 

Centième but de l'Angleterre

Il s'agissait du centième but de l'Angleterre dans l'histoire de la Coupe du monde, mais surtout d'un message envoyé à Southgate, qui ne l'avait fait jouer qu'une vingtaine de minutes lors des deux premières rencontres. Rashford a même été proche du triplé, mais sa frappe a cette fois été détournée par Ward en corner (72e). Foden (22 ans) et Rashford, deux rivaux de Manchester mais surtout deux talents précoces annoncés très tôt comme la relève de la sélection, ont sans doute montré que leur heure était venue.

Avant la rencontre, Gareth Southgate avait résumé le début de Mondial des finalistes du dernier Euro ainsi : "On a bien utilisé le ballon dans notre premier match et marqué plusieurs buts, le deuxième a été plus dur, mais on a bien défendu, maintenant, on veut rassembler ces deux éléments." Ses joueurs l'ont entendu dans l'ensemble du match face aux Gallois, inoffensifs et dépassés, mais surtout en deuxième période. Car les Three Lions, soporifiques et maladroits, n'ont pas rugi en première. À plusieurs reprises, on a vu deux joueurs anglais faire le même appel en profondeur, ou se gêner en étant dans la même zone de frappe. En face, ç'a été même pire : seule une reprise de volée de Joe Allen, du pied gauche, a animé la première période galloise (45e+5). Symbole de la faillite de son équipe, le capitaine Gareth Bale est sorti à la mi-temps, remplacé par Brennan Johnson. "The Dragons" quittent le Mondial par la petite porte.


>