Coupe du Monde 2018 : Libéré, Griezmann doit briller

Reuters

Se queda. Après plusieurs semaines de suspense quasiment insoutenable, Antoine Griezmann a levé le voile sur son futur. Dans un documentaire d’une quarantaine de minutes intitulé « La Decisión », le Français a indiqué sa volonté de continuer à l’Atlético Madrid. Une déclaration d’amour qui tombe finalement à point nommé pour le Mâconnais, qui va pouvoir se concentrer pleinement sur l’Equipe de France. A quelques heures d’un match important contre l’Australie, le Colchonero doit prendre ses responsabilités.

Un feuilleton se termine, un autre commence
 

Antoine Griezmann avait annoncé qu’il parlerait avant l’entrée en lice de l’Equipe de France dans cette Coupe du Monde. L’attaquant a tenu parole et a crié son amour pour l’Atlético Madrid sur les coups de 22 heures, jeudi soir, dans un documentaire diffusé à la télévision espagnole. Courtisé par le FC Barcelone, encensé par Lionel Messi, le joueur a longtemps hésité, mais après des conseils avisés de ses proches, a préféré opter pour la continuité. Un choix mûrement réfléchi, et sûrement le meilleur pour l’Equipe de France.


Didier Deschamps l’a souvent martelé en conférence de presse, il préfère que l’avenir de ses joueurs soit décidé avant une grande compétition. Et cela peut se comprendre. Dans le cas d’Antoine Griezmann, l’attaquant peut se sentir libéré d’un poids qui pesait sur ses épaules depuis plusieurs mois. Maintenant qu’il a pris sa décision, Grizou n’a plus à s’inquiéter d’un futur qui semblait incertain. Un déménagement en Catalogne, une visite médicale, des négociations pour un contrat… Autant d’éléments dont le Français n’a plus à se soucier, et qui auraient pu gêner sa préparation avec les Bleus. Si la bande à Didier Deschamps veut aller loin en Russie, elle devra se frotter aux cadors mondiaux. Et dans cette optique-là, la préparation des joueurs doit être optimale.

Qui dit refus d’aller au FC Barcelone pour Antoine Griezmann sous-entend également nouveau contrat avec l’Atlético Madrid. Le Français va une nouvelle fois prolonger chez Colchoneros, avec une belle revalorisation salariale à la clé, la quatrième au total à Madrid. De 11 millions d’euros par an, le Français devrait émarger à 23 millions d’euros. De quoi le satisfaire pleinement avant d’affronter l’Australie. Le feuilleton du mercato est désormais terminé. Place à celui de la Coupe du Monde.

Vidéo : Le best of de la conf de Griezmann

Griezmann sur une bonne dynamique
 

En Russie, l’Equipe de France présentera l’un des effectifs les plus jeunes de la compétition. A 27 ans, Antoine Griezmann sera logiquement le leader des Bleus. Polyvalent, l’attaquant devra marquer mais également faire briller ses coéquipiers. Pour ce faire, il pourra compter sur la confiance accumulée depuis quelques mois. Il a tout d’abord remporté son premier titre majeur avec les Colchoneros, la Ligue Europa, après la Supercoupe d’Espagne 2014, le seul titre de son palmarès. Le Mâconnais a également vécu une saison pleine avec pas moins de 19 buts et 9 passes décisives en 32 rencontres de Liga.

Avec les Bleus, Antoine Griezmann s’est également montré à son avantage avec quatre pions lors des éliminatoires, et un but face à l’Italie en match amical de préparation. Le Français doit maintenant continuer sur cette bonne dynamique et assumer son nouveau statut sous l’égide de Didier Deschamps. Si la rencontre face à l’Australie paraît abordable sur le papier, Mbappé, Pogba et consorts devront se méfier. La France n’a remporté que trois de ses matchs inauguraux sur ses huit dernières Coupe du Monde.