Coupe du Monde 2018 - Colombie : Falcao s'en prend à l’arbitre

Reuters

Les Colombiens ne sont pas prêts de digérer leur élimination face à l’Angleterre en huitièmes de finale de la Coupe du monde. La faute à une rencontre disputée sans leur maître à jouer, James Rodriguez, et qui s’est décidée aux tirs au but, les échecs de Mateus Uribe et Carlos Bacca précipitant la perte des Cafeteros (1-1, 4 t.a.b. à 3).

Mais pour les hommes de José Pékerman, il n’y avait qu’un seul responsable à cette cruelle défaite : l’arbitre américain Mark Geiger. Et ce d’autant plus que ce dernier avait été suspendu six mois en 2015 suite aux polémiques nées de son arbitrage lors d’un match entre le Panama et le Mexique. "C’est quand même étrange qu’ils choisissent un arbitre américain qui a été suspendu, s’est ainsi étonné Radamel Falcao dans des propos rapportés par ESPN. Cela me laisse beaucoup de doutes car il ne parlait seulement qu'anglais. Je ne sais pas... Sa partialité était certaine. C'était clair que, dès qu’il y avait un doute, il tranchait systématiquement en faveur de l'Angleterre. C'est une honte qu'il soit arrivé en huitièmes de finale."

Ce n’est d’ailleurs pas la première polémique à laquelle est confrontée Mark Geiger depuis le début de cette Coupe du Monde. Lors de la phase de groupes, un joueur marocain avait déjà accusé l'arbitre américain d'avoir quémandé le maillot de Cristiano Ronaldo à la mi-temps, accusations rapidement démenties par la FIFA.

Moins véhément, José Pékerman a lui aussi déploré certains décisions arbitrales. "C'était dérangeant, sachant que flottait le sentiment qu'il allait siffler quelque chose. Qu'il siffle une faute, mais quand il y en a tant et tant, il faut chercher un équilibre pour qu'on puisse jouer. J'espère ne pas me tromper, mais je suis sûr que lors du prochain match ils seront attentifs, parce que ce mardi c'était trop évident", a regretté le sélectionneur colombien.

Dier envoie l'Angleterre en quarts :