Colombie - Menacés de mort pour avoir raté leur tir au but

Twitter

Emmenée par ses stars Radamel Falcao et James Rodriguez, la Colombie nourrissait de légitimes ambitions dans cette Coupe du monde 2018 mais s’est arrêtée au stade des huitièmes de finale, stoppée mardi soir par l’Angleterre. Une élimination d’autant plus cruelle pour les Cafeteros qu’ils ont été évincés aux tirs au but, victimes de Jordan Pickford, le portier des Trois Lions, et de sa baraka lors d’une séance qui a tourné au cauchemar pour les Carlos Bacca et Mateus Uribe.

"Meurs Carlos Bacca. Ne reviens jamais dans ce pays"

Le premier a buté sur le dernier rempart anglais quand le second a trouvé la barre transversale sur sa tentative. Une malchance qui pour certains "supporters" colombiens mérite la peine capitale. Sur les réseaux sociaux notamment, les insultes et les menaces de mort à l’encontre des deux joueurs ont fleuri: "Meurs Carlos Bacca. Ne reviens jamais dans ce pays" ; "Je te déteste, tu es pire qu’un cancer !" Mais aussi: "Uribe, tu n'es qu'une merde, j'espère que tu vas mourir" ; "C'était le dernier match de Mateus Uribe, cet homme est déjà mort".

En Colombie, ces menaces sont prises très au sérieux car il existe hélas un douloureux précédent. En 1994, lors du Mondial aux Etats-Unis, le malheureux Andres Escobar avait inscrit un but contre son camp face au pays hôte. Pour au final un revers 1-2 fatal à la Tricolor dès le premier tour. Dix jours plus tard, le 2 juillet, l’intéressé était assassiné sur le parking d’une boite de nuit de Medellin, abattu par un homme qui selon les témoins hurla "Gol" à chacune des douze balles tirées. Jugé et condamné à 43 ans de prison pour ces faits en 1995, le dénommé Humberto Munoz Castro a été libéré pour bonne conduite en 2005…