CM 2022 : Les cinq finales de la zone Europe

Vendredi 12 novembre - Italie-Suisse


Ce sera le premier gros temps fort de cette ultime fenêtre des éliminatoires avant les barrages : les champions d'Europe sont en danger très net de ne pas pouvoir se qualifier directement pour le Mondial. A priori, un nul serait favorable à la Squadra Azzurra, puisque c'est la différence de buts générale qui est prise en compte et que les Italiens ont deux buts d'avance sur les Suisses (+11 contre +9). Même s'il restera une dernière journée...

Groupe C : 1 - Italie 14 pts ; 2 - Suisse 14 pts

 

Dimanche 14 novembre - Croatie-Russie, Portugal-Serbie, Espagne-Suède


Un des cinq grands matchs attendus n'aura pas lieu à 20h45, mais à 15h, ce qui permettra de le suivre avec toute l'attention due à son rang : Croatie - Russie. Si les deux pays n'ont pas commis d'impair le jeudi, face à Chypre et Malte, le vainqueur sera directement qualifié dimanche (ou la Russie en cas de nul).

Groupe H : 1 - Russie 19 pts ; 2 - Croatie 17 pts

A 20h45, l'Espagne et le Portugal seront de sortie au même moment, ce qui promet également son lot d'émotions fortes. Portugal - Serbie sera quoi qu'il arrive décisif, reste à voir dans quel sens en fonction du résultat d'Irlande - Portugal qui aura eu lieu le jeudi. Si les coéquipiers de Cristiano Ronaldo ne s'imposent pas lors de cette avant-dernière journée, il leur faudra absolument battre les Serbes, puisqu'ils sont en retard à la différence de buts.

Groupe A : 1 - Serbie 17 pts ; 2 - Portugal 16 pts (-1 match)

Pour la Roja, ça devrait être plus clair. Tout en ayant pris soin d'éviter la catastrophe au préalable en Grèce, donc de gagner impérativement, les récents finalistes de la Ligue des nations joueront tout sur une finale à domicile face à la Suède. Là aussi, ils devront impérativement gagner pour éviter les doubles barrages du mois de mars.

Groupe B : 1 - Suède 15 pts ; 2 - Espagne 13 pts

 

Mardi 16 novembre - Pays-Bas-Norvège


Le sommet du groupe G n'aura malheureusement pas la même saveur sans Erling Haaland, qui doit espérer un petit miracle de la part de ses coéquipiers pour espérer disputer le Mondial dans un an. Car s'ils ne gagnent pas aux Pays-Bas, les Norvégiens pourraient même voir les Turcs en profiter pour leur ravir la deuxième place, et donc perdre les barrages du même coup (+9 de différence de buts pour la Norvège, +5 pour la Turquie).

Groupe G : 1 - Pays-Bas 19 pts ; 2 - Norvège 17 pts ; 3 - Turquie 15 pts

>