Bleus : La prime en cas de victoire à la Coupe du monde dévoilée

Panoramic

La FIFA ne connaît pas la crise. A près de 5 mois du début de la prochaine Coupe du monde, prévue au Qatar du 21 novembre au 18 décembre prochain, L'Equipe a dévoilé ce jeudi soir la prime qui pourrait revenir aux Bleus dans le cas d'un titre conservé lors du tournoi mondial. L'instance reversera 440 millions de dollars (420,8 millions d'euros) aux 32 fédérations qui ont leur sélection en compétition. Un chiffre en nette augmentation par rapport au mondial 2018, disputée en Russie (344 millions de dollars - 329 millions d'euros).

 

Plus de 40 millions d'euros pour la sélection qui remportera la Coupe du monde 2022


Pour les joueurs de Didier Deschamps, un sacre le 18 décembre prochain serait synonyme de 40,2 millions d'euros dans les poches. A titre comparatif, 32,2 millions d'euros avaient été attribués en Russie, explique le quotidien sportif. Dans le cas d'un nouveau titre - en sachant que les primes sont indexées sur la dotation de la FIFA, la FFF leur reversant 30 % de ce montant - les Bleus se partageraient plus de 12 millions d'euros, soit 446 000 euros chacun si la liste finale comporte 23 noms (23 parts pour les joueurs et 4 parts pour le staff).

 



402 000 euros pourraient être partagés si les listes étaient étendues à 30 noms (26 et 4), même si la FIFA n'a pas encore décidé du nombre de joueurs qui figureront sur les listes pour la compétition. Ces dernières années, les Bleus ne touchent toutefois pas les sommes en sélections, et les redistribuent à diverses associations caritatives. Lors de la compétition, la sélection tricolore figurera dans le groupe D, en compagnie de l'Australie (son premier opposant le 22 novembre), du Danemark et de la Tunisie.

 


>