Belgique : Hazard aimerait changer le cours de France-Belgique


Entré en jeu dimanche soir lors du succès du Real Madrid face au Celta Vigo (2-0), Eden Hazard voit enfin le bout du tunnel d'un exercice 2020-2021 qu'il traverse comme un fantôme. En effet, il n'a disputé que 5 matchs de Liga avec le champion en titre, dont 3 comme titulaire en raison des nombreuses blessures subies. Si une possible amélioration de son temps de jeu pourrait subvenir samedi contre Osasuna (19 heures), il avait l'esprit occupé à célébrer son 30ème anniversaire, ce jeudi. Ainsi, lors d'un entretien accordé à la RTBF, il a fait le point sur certains moments et quelques ambitions de sa vie.

"Umtiti rate sa tête..."


Sondé sur un désir particulier, il n'a pas hésité à évoquer ses problèmes récurrents de physique. "Plein de choses. Que ça aille mieux au niveau des blessures déjà. Car les gens, (et moi le premier), attendent que je joue un peu plus, et que je joue bien. Et plus généralement…la santé et que tout redevienne normal petit à petit avec ce virus qui commence à peser sur pas mal de gens", a exprimé le natif de la Louvière. Et si, en cadeau, la FIFA proposait de changer une règle dans le football ? "J’enlèverais le VAR. Ça enlève tellement de plaisir dans le foot, les émotions. On marque et puis on se demande ce qui va se passer. Ok, ça a corrigé pas mal d’erreurs mais l’injustice ça fait aussi la beauté du foot. Sans hésitation…ciao le VAR !"

Sous les maillots de Lille, de Chelsea et du Real Madrid, Hazard a su garnir son palmarès de quelques trophées, sans parvenir à triompher en sélection nationale en dépit d'un bilan de 105 sélections et 32 buts avec les Diables. Se voyant offrir la possibilité de changer le cours d'une seule rencontre lors de sa carrière, il a été très direct : "Facile… 2018, demi-finale de coupe du monde contre la France. Umtiti rate sa tête, on part en contre et Romelu fait 1-0. On gagne et ciao…on va en finale", a répondu Hazard. Le 7 octobre 2021, en demi-finale de la Ligue des nations, les deux sélections vont se retrouver mais pas sûr que le numéro 10 oubliera le souvenir de la Russie.

>