Coupe du Monde 2018 : L’Amérique du Sud retient son souffle

Mediaexpress

Bolivie - Brésil (beIN SPORTS 2 - 22h) : Simple entraînement pour la Seleçao

 

Leader avec 37 points, le Brésil a survolé les éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 en Russie. En 16 matchs disputés, la Seleçao compte onze victoires pour quatre matchs nuls et une petite défaite. Meilleure attaque avec 38 buts marqués et meilleure défense avec seulement 11 buts encaissés, le Brésil a composté son ticket depuis plusieurs mois et profite désormais de ses matchs pour s’améliorer. Un luxe pour le sélectionneur brésilien, Tite, qui peut soit peaufiner les automatismes déjà en place, ou tenter d’autres schémas tactiques. Le déplacement compliqué en Bolivie, où il n’est jamais simple de jouer, sera par exemple l’occasion de donner du temps de jeu à la paire Miranda-Thiago Silva, poussant ainsi le titulaire au poste, Marquinhos sur le banc. Pas question néanmoins de galvauder cette rencontre puisque le Brésil tentera de battre la Bolivie pour la première fois depuis 32 ans en éliminatoires.

 

Argentine - Pérou (beIN SPORTS 2 - 1h30) : Pression maximale pour l’Albiceleste


Sans aucune contestation possible, l’opposition entre l’Argentine et le Pérou sera la rencontre à suivre de la soirée ! L’Argentine va-t-elle enfin se réveiller après trois contre-performances de suite ? Le Pérou va-t-il continuer à créer la surprise du côté de Buenos Aires ? Tant d’interrogations qui font de cette affiche un choc au suspense haletant. Même si l’Albiceleste va mal et reste sur deux nuls décevants, elle part bien sûr avec la faveur des pronostics. Cinquième du groupe et donc barragiste, l’Argentine n’a pas le droit à l’erreur car des équipes comme le Chili ou le Paraguay restent à l’affût. En cas de victoire, les hommes de Sampaoli pourraient faire coup double et passer devant leur adversaire du soir. Mais attention, le Pérou reste tout de même sur 5 victoires de rang, dont une belle victoire en Equateur.

 

Chili - Equateur (beIN SPORTS 3 - 1h30) : Une victoire pour espérer


Rien ne laissait présager une situation aussi compliquée pour le Chili. Sixième du groupe, l’équipe de Juan Antonio Pizzi est aujourd’hui hors des places qualificatives à la Coupe du Monde ! Impensable quand on sait que le Chili reste sur deux Copa America remportées de suite en 2015 et 2016 ! Cette équipe joueuse et constituée de stars internationales à l’image d’Alexis Sanchez et Arturo Vidal avait pourtant réussi des débuts parfaits et impressionnants. Lors de la première journée, le Chili a par exemple battu le… Brésil (2-0), pour ce qui restera la seule défaite des éliminatoires côté auriverde. Quelques jours plus tard, les Chiliens s’imposent 4-3 au Pérou. La suite fut moins belle et semée de couacs comme cette défaite à domicile contre l’Argentine. La réception de l’Equateur est bien sûr à la portée des coéquipiers d’Alexis Sanchez. D’autant plus que ces derniers seront animés d’un sentiment de revanche après la gifle reçue au match aller (3-0). Attention néanmoins au redoutable Felipe Caicedo. Avec 7 buts inscrits, il est le deuxième meilleur buteur des éliminatoires derrière Edinson Cavani.

 

Colombie - Paraguay (beIN SPORTS MAX 4 - 1h30) : La Colombie doit assurer


Avec 26 points au compteur, la Colombie est bien placée pour une qualification directe en Coupe du Monde. La réception du Paraguay, 7ème avec 21 points, ne devrait pas perturber outre-mesure les coéquipiers de James Rodriguez. La star du Bayern Munich, auteur de 5 buts depuis le début des éliminatoires, sera une pièce importante pour le sélectionneur colombien, José Pekerman. La victoire est d’autant plus importante puisque lors de la dernière journée, un déplacement ô combien compliqué au Pérou sera au menu des Colombiens.

 

Venezuela – Uruguay (beIN SPORTS 1 - 23h) : L’Uruguay veut finir le travail  


Un peu comme le Bolivie - Brésil, ce Venezuela - Uruguay revêt peu d’intérêts. Solides deuxièmes derrière le Brésil, les Uruguayens (27 points) devraient, sauf cataclysme, rapidement composter leur ticket pour la Russie. De son côté, le Venezuela, bonnet d’âne des éliminatoires avec 8 points et dix défaites en seize matchs, a depuis longtemps oublié son rêve de Mondial. Ce déplacement à San Cristobal devrait donc être une simple formalité pour les coéquipiers d’Edinson Cavani, meilleur buteur des éliminatoires avec 9 buts inscrits en 13 matchs ! Attention néanmoins à l’excès de confiance, l’Argentine, cinquième, ne pointe qu’à trois points.  


>